Terres électorales : paroles de routiers

Comme chaque week-end, France 2 vous présente son feuilleton consacré aux terres électorales. Après le monde ouvrier, les agriculteurs, les seniors, autre parole de Français ce soir avec les chauffeurs routiers. Direction Chateauroux (Indre), dans le plus grand resto routier de France.

Cette vidéo n'est plus disponible
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Il y a 240 000 chauffeurs routiers en France. Pourtant leur activité de transport est en crise : elle a baissé de près de moitié en dix ans. Un des principaux problèmes pour eux, c'est l'Europe, avec la concurrence de chauffeurs venus des pays de l'est payés trois fois moins cher qu'eux. Alors qu'attendent-ils des candidats aujourd'hui et quelle est leur vision de la politique ?

1 700 euros par mois

Cela fait sept heures qu'il roule. Avec tous ses rebondissements, Pierre Odet trouve cette campagne électorale bien différente. "Pour moi, c'est très bizarre, parce que pour l'instant on n'entend pas parler de programme, on entend des petits bouts de droite et de gauche. On va voter pour une personne, mais pas pour un programme, ça c'est sûr", commente le chauffeur routier. Il gagne 1 700 euros net, pour 50 heures de travail par semaine. Et tous ceux qui passent la nuit ici font beaucoup d'heures supplémentaires.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des camions passent sous un portique destiné à l\'écotaxe en juin 2013, avant l\'abandon du projet 
Des camions passent sous un portique destiné à l'écotaxe en juin 2013, avant l'abandon du projet  (PHILIPPE HUGUEN / AFP)