SONDAGE. Régionales : comment les attentats ont transformé les enjeux du scrutin

Après les attentats, la menace terroriste, la délinquance et l'immigration sont devenus des thèmes déterminants dans le scrutin, selon un sondage Ipsos-Sopra Steria réalisé pour France 3.

avatar
Kocila MakdecheFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Après leur irruption dans la campagne des élections régionales, les attentats du 13 novembre semblent aussi avoir un impact sur les intentions de vote. La menace terroriste est citée comme un thème déterminant dans le choix du vote par 29% des électeurs, selon un sondage Ipsos-Sopra Steria, réalisé pour France 3 et diffusé le vendredi 27 novembre. La menace terroriste devient le 5e enjeu de détermination du vote, alors qu'elle était relayée au 14e rang avant les attentats, selon la précédente enquête Ipsos-Sopra Steria pour France 3 publiée le 6 novembre. 

L'insécurité et l'immigration dans le top 3

Si les impôts restent le thème le plus déterminant (cité par 37% des sondés), l'insécurité (31% ) et l'immigration (30%) s'invitent dans le top 3 du classement.

"La menace terroriste est en progression de vingt points, explique à francetv info Jean-François Doridot, directeur général de l'institut Ipsos. Par ricochet, les motivations de vote liées à l'insécurité et à l'immigration progressent et se retrouvent en haut de classement. L'agenda de campagne s'en trouve modifié dans un sens très favorable au Front national."

Le "vote sanction" en net recul

François Hollande peut-il capitaliser sur le traitement des attentats lors de ces élections ? Selon l'enquête, 44% des électeurs certains d'aller voter exprimeront leur opposition au chef de l'Etat lors du premier tour. Le vote de sanction recule ainsi de 11 points depuis le 6 novembre. Le vote de soutien à François Hollande ne progresse que de trois points, passant de 10% à 13%, depuis les attentats.

* Enquête réalisée sur internet du 21 au 24 novembre 2015, auprès de 939 personnes inscrites sur les listes électorales extraites d’un échantillon de 1007 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.