CARTE. Européennes : ce que disent les sondages, pays par pays

Jusqu'aux élections européennes, francetv info recense les derniers sondages dans les circonscriptions françaises et dans les pays de l'UE.

Mis à jour le , publié le

A trois jours du scrutin, qui se tient dimanche 25 mai en France, quelles sont les grandes tendances des intentions de vote dans les pays de l'UE pour les élections européennes ?

Au Royaume-Uni et aux Pays-Bas, les électeurs ont déjà voté. Les résultats ne seront pas diffusés avant dimanche soir, mais des sondages réalisés à la sortie des bureaux de vote laissent augurer d'un score moins élevé que prévu pour l'extrême-droite de Geert Wilders.

En attendant les résultats officiels, francetvinfo vous présente, en deux cartes et deux graphiques, les estimations issues des derniers sondages dans les 28 Etats membres de l'Union européenne.

En Europe

Cliquez sur chaque pays pour découvrir le dernier sondage.

 Le groupe Socialistes et démocrates (S&D, auquel appartient le PS)  pointe en tête dans huit pays européens, dont le Portugal et l'Italie. Juste derrière, le Parti populaire européen (PPE, auquel appartient l'UMP), principal groupe de la mandature 2009-2014, arrive premier dans six pays, dont l'Allemagne, la Finlande et Chypre.

• Les partis les plus à droite de l'échiquier ont des chances de faire leurs meilleurs scores en France (Front national), au Royaume-Uni (Ukip), en République tchèque (Action des citoyens mécontents), en Pologne (Droit et justice) et au Danemark (Parti populaire danois). La plupart d'entre eux n'étaient membres d'aucun groupe lors de la dernière mandature (non-inscrits). 

• Petite subtilité pour la Belgique. Le pays est colorié en vert, mais ce sont les régionalistes de l'Alliance néo-flamande (N-VA) qui pointent en tête du classement dans le pays. Le parti appartient au groupe Verts/ALE du Parlement européen, dont est membre Europe Ecologie-Les Verts.

Une projection définitive réalisée par le projet PollWatch 2014 (en anglais) à partir des enquêtes d'opinion publique dans les vingt-huit Etats membres permet d'estimer la représentation des différents partis dans le futur Parlement. 

En France

Pour l'heure, seuls deux sondages ont été réalisés dans des circonscriptions françaises. Une enquête Ifop du 23 avril donne Florian Philippot (FN) en tête dans l'Est, juste devant l'UMP Nadine Morano. Dans le Sud-Est, le rapport est inversé : l'UMP Renaud Muselier devance le frontiste Jean-Marie Le Pen, loin devant le socialiste Vincent Peillon, selon une enquête Ifop du 29 avril.

L'indice de participation estimé par l'institut Ipsos Steria se situe entre 36 et 40%. 

Au niveau national (première carte), le FN (23,5%) est au coude-à-coude avec l'UMP (21,5%), loin devant le PS (17,5%), selon un sondage Ipsos Steria pour Le Monde, el Cevipof et Terra Nova publié jeudi 22 mai. Le parti de Marine Le Pen fait course en tête depuis de nombreuses semaines. Voici l'évolution des intentions de vote par parti, depuis début mai, sur la base de l'Eurolling quotidien d'Ifop :