Emmanuel Macron ferait un meilleur président que François Fillon pour 55% des Français

Selon un sondage Odoxa pour franceinfo révélé vendredi, 55% des Français estiment qu'Emmanuel Macron ferait un meilleur chef d'État que François Fillon.

Emmanuel Macron et François Fillon (montage).
Emmanuel Macron et François Fillon (montage). (LOIC VENANCE / BERTRAND GUAY / AFP)
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Depuis sa victoire le 27 novembre à la primaire de la droite, François Fillon n'a plus le vent en poupe. Selon un sondage Odoxa*, réalisé pour franceinfo et révélé vendredi 23 décembre, ses mesures phares suscitent une large opposition et 55% des Français interrogés estiment qu'Emmanuel Macron ferait un meilleur président de la République que lui. Parmi les sondés, 78% estiment que l'ancien Premier ministre devrait faire des concessions, afin de rassurer les Français sur les mesures de son programme.

Sondage Odoxa du 22 décembre 2016
Sondage Odoxa du 22 décembre 2016 (ODOXA POUR FRANCEINFO)

Seuls les sympathisants de droite (hors FN) estiment que François Fillon ferait un meilleur président de la République que l'ancien ministre de l'Economie (73% contre 26%). La proportion s'inverse à gauche (19% contre 76%), mais aussi chez les sympathisants du Front national, chez qui Emmanuel Macron se détache à 56%. 

Autre enseignement de ce sondage Odoxa : la moitié des sondés se disent déçus par le vainqueur de la primaire de la droite. Une déception qui se retrouve jusque dans son camp, puisqu'elle touche un quart des sympathisants de droite.

Sondage Odoxa du 22 décembre 2016
Sondage Odoxa du 22 décembre 2016 (ODOXA)

Les réformes emblématiques de Fillon passent mal

La réforme de l'assurance maladie, la suppression de 500 000 fonctionnaires ou encore le rapprochement avec la Russie sont quelques-unes des réformes que François Fillon s'est engagé à mettre en œuvre. Et elles passent mal : 59% des sondés sont opposés à un rapprochement avec la Russie, 62% sont contre la suppression de 500 000 postes de fonctionnaires, 73% refusent la suppression du tiers payant généralisé et 80% des sondés sont opposés à un déremboursement des problèmes de santé les moins graves et à une prise en charge de ceux-ci par les complémentaires santé.

Sondage Odoxa du 22 décembre 2016
Sondage Odoxa du 22 décembre 2016 (ODOXA)

Conséquence logique de cette opposition aux mesures phares de François Fillon : huit personnes interrogées sur dix estiment que l'ancien Premier ministre devrait faire quelques concessions, afin de rassurer les Français. Seuls 19% estiment qu'il doit rester fidèle au programme qui lui a permis de remporter la primaire de la droite.

Sondage Odoxa du 22 décembre 2016
Sondage Odoxa du 22 décembre 2016 (ODOXA)

Se rassurer... sans se dédire, sous peine de se priver de ses plus fervents supporters. C’est un exercice d’équilibriste auquel devra désormais se livrer le candidat du parti Les Républicains. Dans son camp, on se veut rassurant, en soulignant que la campagne est longue et que le programme sera affiné dans les prochaines semaines. Mais certains lui reprochent à demi-mot sa trop grande discrétion, voire son absence. Actuellement en vacances au ski, François Fillon perd des points... même s’il reste en tête des intentions de vote.

* Enquête réalisée auprès d’un échantillon de Français interrogés par internet les 21 et 22 décembre 2016 sur un échantillon de 1 015 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon est assurée par la méthode des quotas appliqués aux variables suivantes : sexe, âge et profession de l’interviewé après stratification par région et catégorie d’agglomération.