Lille (59000) : Résultats élections sénatoriales 2017

Afficher une autre élection

Dernière mise à jour : .

Le second tour des élections législatives 2017 s’achèvent le 18 juin à Lille, avec la publication des résultats au fur et à mesure du dépouillement dans les cinq circonscriptions rattachées à la capitale de la région Hauts-de-France.

L’élection présidentielle 2017 à Lille

Lors du premier tour de l’élection présidentielle, c’est Jean-Luc MELENCHON qui est arrivé en tête à Lille avec 29.92% des suffrages exprimés. Les quatre positions suivantes au terme du dépouillement sont les suivantes : Emmanuel MACRON (25.02%), François FILLON (14.41%), Marine LE PEN (13.83%), Benoît HAMON (10.91%). Le taux de participation a été de 74.54%. Emmanuel Macron l’a nettement emporté au second tour.

Lille est l’un des bastions les plus anciens du socialisme français. Menée par des personnages d’une aura considérable, la fédération du Nord du Parti socialiste est en effet restée, jusqu’au départ de Pierre Mauroy, le dernier de ses dirigeants historiques, un centre de gravité de la gauche non communiste. Dans les dernières années, au gré des élections intermédiaires, les socialistes du Nord ont perdu peu à peu le contrôle des institutions régionales en voyant leur échapper le contrôle de la Métropole de Lille (avril 2014), du département du Nord (mars 2015) et du Conseil régional des Hauts de France (décembre 2015). Reste la mairie de Lille toujours tenue par Martine Aubry, ex-ministre du travail dans un gouvernement de Lionel Jospin, ex-première secrétaire du Parti socialiste, qui a toutefois perdu le contrôle de la fédération PS du Nord, en juin 2015. Martine Aubry a soutenu Benoît Hamon, le candidat du PS lors de l’élection présidentielle.

Lors de l’élection présidentielle de 2012, François HOLLANDE avait reçu le plus de suffrages lors du second tour avec 62.43% des suffrages exprimés. La participation au scrutin était, dans cette commune, au second tour de 74.35%. La part des bulletins blancs et nuls parmi les votes exprimés par les électeurs qui s’étaient déplacés était de 4.7%. Le vainqueur du premier tour de ce même scrutin était François HOLLANDE avec 34.98% des votes.

Dans la préparation de l’élection présidentielle 2017, comme lors de la précédente, en 2012, Martine Aubry, la maire de Lille, a joué un jeu du « ira-ira pas » qui l’a maintenue visible dans les médias. En 2002, elle a été l’une des participantes à la primaire du Parti socialiste. Se qualifiant pour le second tour, face à François Hollande, elle est toutefois nettement battue en recueillant 43,43% des voix. Elle a ensuite pris ses distances d’avec François Hollande, dès l’arrivée de ce dernier à l’Elysée et donné de la voix, à plusieurs reprises contre ses gouvernements en ciblant, entre autres, deux candidats de la primaire de gauche lorsqu’ils occupaient des fonctions gouvernementales : Emmanuel Macron et Manuel Valls, respectivement ministre de l’économie et de Premier ministre.

De même, elle s’est affichée à plusieurs reprises y compris à l’approche de l’élection présidentielle, aux côtés des députés frondeurs du PS et de Christiane Taubira, l’ancienne Garde des sceaux. Après l’annonce des résultats du premier tour de la primaire de la gauche, Martine Aubry a rapidement annoncé son soutien à Benoît Hamon. Malgré tout, celle qui a vécu, de façon chronique, le dernier quinquennat en position de critique de François Hollande n’a jamais été en position de se mêler à la lutte pour l’investiture du candidat socialiste à la Présidence de la république.

Le succès de Jean-Luc Mélenchon au premier tour à Lille est un nouvel échec pour les militants restés au sein de la formation socialiste et pour Martine Aubry. C’est aussi le signe du maintien dans la capitale des Hauts-de-France d’une culture socialiste plus « révolutionnaire », alignée avec la culture de Pierre Mauroy, en regard d’un courant plus modéré et proche de la social-démocratie.

Ségolène ROYAL l’avait emporté au second tour de l’élection présidentielle 2007 avec 55.92% des voix. Le taux de participation lors de ce second tour était dans la ville de Lille de 80.04%.

La dernière image électorale de Lille orientée à gauche

La ville de Lille appartient au département Nord dont le conseil départemental est présidé par Jean-René Lecerf qui siège sous l’étiquette Les Républicains. Lors des élections municipales de 2014 le scrutin dans la ville de Lille a été remporté par la liste LUG au second tour; elle était menée par Martine Aubry.

La dernière image électorale donnant à la ville de Lille une inclinaison à gauche a été prise lors du premier tour du scrutin des élections régionales de décembre 2015. Lors de ce scrutin, la liste arrivée en tête était Liste d'Union de la gauche avec 34.32% des voix. Jean-Luc Mélenchon, puis Emmanuel Macron ont effacé cela lors des deux tours de l’élection présidentielle. Les élections législatives 2017 semblent donner le coup de grâce à ce schéma puisqu’aucun candidat du Parti socialiste ne parvient à se qualifier pour le second tour.

Lille compte 227560 habitants, selon les données de l’Insee. La densité de sa population, 6 692,94 habitants/km2, est supérieure à la moyenne du territoire national. Le nombre de personnes immigrées est, quant à lui, de 24234, ce qui est plus élevé que la moyenne. Le plus faible taux de participation enregistré à Lille depuis une douzaine d’années correspond au scrutin cantonal de l’année 2011 où seulement 31.04% des électeurs inscrits s’étaient déplacés pour aller voter. Au plan de l'emploi, la ville affiche un taux de chômage de 17.20%, alors que la moyenne nationale est de peu inférieur à dix pour cent.

Revenez consulter cette page dans la soirée du 18 juin 2017 afin de prendre connaissance des résultats aux élections législatives dans la ville de Lille dès la fin du dépouillement du vote. Vous pourrez également suivre sur le site les chiffres de la participation ce même dimanche, à partir de 12 heures, et les premières estimations des résultats du second tour des élections législatives 2017 à Lille.

Nous ne pouvons pas afficher de résultat pour la ville de Lille : en effet, les résultats ne sont communiqués qu'à l'échelon départemental pour les élections sénatoriales du 24 septembre 2017.

Par ailleurs, seule la moitié des sièges est renouvelée. Par conséquent, le vote n'a pas lieu dans tout le territoire français, mais seulement dans 39 départements métropolitains, quatre départements d'outre-mer et deux collectivités d'outre-mer.

Découvrir les résultats des sénatoriales 2017 >>

Les communes limitrophes

Région / Département

Ce qu'il faut savoir sur Lille

Le contexte socio-économique de la ville de Lille pourrait avoir une influence sur les intentions de vote à la prochaine élection présidentielle.

Lille comptait 227 560 habitants en 2010 (source Insee), ce qui en fait l’une des plus grandes villes françaises ; le taux de natalité y est de 18,10 pour mille habitants, plutôt supérieur à la moyenne. La densité de sa population, 6 692,94 habitants/km2, est supérieure à la moyenne du territoire national. Le nombre de personnes immigrées est, quant à lui, de 24234, ce qui est plus élevé que la moyenne.

Sur le plan de l'emploi, la ville est marquée par un taux de chômage de 17,20%, alors que la moyenne nationale est de 9.08%. D'autres indicateurs économiques donnent une mesure des forces et faiblesses de l'économie locale : le nombre d'entreprises placées en liquidation judiciaire dans cette commune est de 0. La part des foyers fiscaux imposables est de 49,80% alors que la moyenne est de 90,01%. On y recense 792 foyers redevables de l'ISF, l'impôt sur la fortune.

Autre problématique au coeur des préoccupations en période d'élection présidentielle : l'insécurité. Dans cette ville, le taux de cambriolage est de 5,68 pour mille. Cette valeur est plutôt supérieure à la moyenne nationale. Le taux d'agression est de 9,77 pour mille.

Les anciens résultats