VIDEO. Régionales : Taubira fustige "l'esbroufe pétainiste" de la droite

Prenant la parole lors d'un meeting de Claude Bartolone dans les Yvelines, la garde des Sceaux a pointé du doigt l'attitude d'une droite "dissipée".

Voir la vidéo
FRANCE 3
avatar
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Les relations tendues entre Christiane Taubira et les Républicains ne vont pas sûrement pas s'apaiser. A Mantes-la-Ville (Yvelines), lundi 9 novembre, la ministre de la Justice a fustigé "l'esbroufe pétainiste" de la droite, lors d'un meeting de soutien à Claude Bartolone, tête de liste socialiste aux élections régionales en Île-de-France. 

La droite, qu'a-t-elle encore de républicaine ? Elle ne sait où elle a la tête. Elle nous répète toute la journée les plaines d'Alsace et les pinèdes du Sud-ouest. (...) La droite républicaine n'a pas besoin de faire l'esbroufe pétainiste de la terre qui ne ment pas.

Christiane Taubira

"La droite, qu'on a appelé républicaine, semble s'être dissipée dans la nature, s'être dissoute quelque part. Cette droite-là n'arrête plus sa dérive", a-t-elle insisté, en disant "hélas devoir (en) porter le deuil".

Bartolone légèrement distancé dans les sondages

De son côté, le socialiste Claude Bartolone, légèrement distancé dans les sondages par Valérie Pécresse (LR-UDI-MoDem) et talonné par Wallerand de Saint-Just (FN), s'en est notamment pris à la première, en estimant qu'à "chaque fois (qu'elle) prenait la parole, c'était autant de messages subliminaux à l'extrême droite".

La tête de liste PS en Ile-de-France a par ailleurs annoncé en marge du meeting qu'il allait "saisir la commission des sondages", après la publication lundi d'une étude Opinionway pour Valeurs actuelles le donnant perdant. Selon ce sondage, Valérie Pécresse recueillerait 35% au premier tour, contre 22% pour la liste PS et 21% pour la liste FN. Au second tour, l'ancienne ministre de Nicolas Sarkozy s'imposerait largement en tête avec 42% des suffrages, devant le PS (35%) et le Front national (23%).

La ministre de la Justice, Christian Taubira, à la sortie d'un conseil des ministres à l'Elysée, le 2 septembre 2015.
La ministre de la Justice, Christian Taubira, à la sortie d'un conseil des ministres à l'Elysée, le 2 septembre 2015. (MAXPPP)