Marion Maréchal Le Pen menace de couper les subventions aux plannings familiaux : "Nos jeunes vont en pâtir"

Lors d'un meeting de la Manif Pour Tous, Marion Maréchal-Le Pen a exprimé sa volonté de retirer toute subvention aux associations LGBT ainsi qu'aux plannings familiaux en cas d'élection. Une "énormité" selon Jérémy Mohr, employé et conseiller dans un planning familial du Vaucluse.

Marion Marechal Le Pen en campagne à Toulouse, le 21 novembre 2015.
Marion Marechal Le Pen en campagne à Toulouse, le 21 novembre 2015. (CITIZENSIDE/STEPHANIE GOUIRAN / CITIZENSIDE.COM)
avatar
Céline BernatowiczFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Bientôt plus de subventions aux plannings familiaux en région PACA? La tête de liste FN aux élections régionales en Provence-Alpes-Côte d'Azur, Marion Maréchal-Le Pen, en tête des sondages, a affirmé jeudi 26 novembre ne plus vouloir verser un euro aux plannings familiaux ainsi qu'aux associations LGBT, si elle venait à être élue présidente du conseil régional

Chaque année, le conseil régional de Paca verse près de 200 000 euros à ces différents organismes, selon ce document publié sur le site de l'institution. L'annonce d'un tel retrait a fait bondir les principaux concernés. Ils déplorent l'effet "néfaste" que pourrait avoir cette décision, non pas en raison de futures difficultés financières qu'ils seraient amenés à rencontrer, "mais bien pour les jeunes de notre région, les premiers à en pâtir".

"Un bond de 60 ans en arrière"

En 2014, le Mouvement français pour le planning familial du Vaucluse a perçu près de 14 000 euros de suvention régionale. Une somme rondelette, mais dont le retrait ne plongera pas l'établissement dans la précarité pour autant : "Il faudra faire preuve de créativité pour générer des fonds propres. Les associations connaissent des hauts et des bas depuis toujours, mais le dommage, il sera surtout fait envers les populations qui nous consultent"  indique à francetv info Jérémy Mohr, intervenant au planning régional d'Avignon. 

Cette baisse de financement "entravera surtout la bonne diffusion de l’information auprès des étudiants. Déjà que les questions de contraception ont du mal à circuler lorsqu’elles ne sont pas véhiculées par des professionnels, on va faire un bond de 60 ans en arrière..." Avec plus de 40 000 personnes assistées en 2014 dans le Vaucluse, les bénévoles et assistants sociaux constatent l'inportance de telles animations : "En milieu scolaire, elles sont primordiales, explique Jérémy Mohr. Encore dernièrement, une adolescente estimait normal de recevoir une gifle de son copain, à l'occasion. On perd l'opportunité de créer un dialogue."

"J'invite Marion Maréchal Le Pen à venir découvrir notre établissement"

"Je ne suis pas contre l'avortement" mais... intervenant lors d'un événement "La Manif Pour Tous", la tête de liste FN en PACA reproche aux associations d'être trop "politisées" et de "banaliser" l'IVG, rapporte le site Madmoizelle.

Des propos "énormes" que Jérémy Mohr, intervenant au planning familial, peine à comprendre: "à partir du moment où l'on est pour le droit à l’avortement, on respecte la décision de chacun. Au planning familial, on n’est ni dans la promotion ni dans la propagande, on ne banalise rien. On informe et on accompagne sans jugement tous ceux qui affrontent une situation délicate. C’est assez incroyable de constater la vision complètement disproportionnée qu'ont certaines personnes de la réalité du terrain." 

D'autant plus que l'éventuel arrêt de ces subsides ne serait motivé,selon Jérémy Mohr, que par une méconnaissance de leur travail : "on résume souvent notre mission à cette seule question de l’IVG, c’est tellement réducteur. On interpelle autant les jeunes sur les violences conjugales, le harcèlement, et les différents contraceptifs que sur l’avortement. J'invite Marion Maréchal Le Pen à venir découvrir notre établissement, elle comprendra peut-être."

Même discours chez les associations LGBT, elles aussi visées par Marion Maréchal Le Pen, qui ont publié un communiqué expliquant que "ces associations, que vous décriez, viennent en aide depuis des années à des milliers de personnes victimes de discriminations et de violences au quotidien".