INFO FRANCETV INFO. Régionales : les multiples dérapages d'un candidat FN sur l'islam et les musulmans

Sur Facebook, Pierre Dinet, candidat FN en Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes, a posté plusieurs messages très virulents à l'égard des musulmans. Le secrétaire général du parti assure qu'il sera "suspendu et convoqué devant la commission de discipline".

Un message publié sur le compte Facebook de Pierre Dinet, candidat FN aux régionales, le 14 novembre 2015, et qui est depuis inaccessible.
Un message publié sur le compte Facebook de Pierre Dinet, candidat FN aux régionales, le 14 novembre 2015, et qui est depuis inaccessible. (FACEBOOK / FRANCETV INFO)

Mis à jour le , publié le

"Il sera suspendu et convoqué devant la commission de discipline du parti", promet le secrétaire général du Front national, Nicolas Bay. Candidat FN aux élections régionales en Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes, et responsable local du parti en Gironde, Pierre Dinet a, depuis plusieurs mois, posté de nombreux messages islamophobes via sa page Facebook. Des commentaires postés publiquement, et que francetv info a pu consulter. 

L'islam, "une hydre puante et mortifère"

"L'islam a encore frappé, écrit-il ainsi dans un message publié le 14 novembre. Depuis des décennies nous tirons la sonnette d'alarme, (...) mais bien entendu nous, Front national, sommes 'd'affreux racistes extrémistes'. Il faut faire la 'part des choses', considérer les 'bons' et les 'mauvais' musulmans, accepter leurs us et coutumes pour ne pas les 'froisser'... FOUTAISES !"

"Oui nous sommes en guerre, et il est plus que temps de prendre les armes et de libérer la FRANCE de cette hydre puante et mortifère qu'est l'islam", ajoute-t-il dans le même message.

Message publié sur le compte Facebook de Pierre Dinet, le 14 novembre 2015.
Message publié sur le compte Facebook de Pierre Dinet, le 14 novembre 2015. (FACEBOOK)

"Française - Musulmane ? (...) Pas de place chez nous
pour ce genre d'animal sauvage !"

Le 17 novembre, en réponse à un article consacré à une "Française musulmane", Pierre Dinet écrit aussi : "Française - Musulmane ? C'est aussi compatible qu'un mélange d'eau et de vinaigre ! Pas de place chez nous pour ce genre d'animal sauvage !"

Commentaire publié par Pierre Dinet sur Facebook, le 17 novembre 2015.
Commentaire publié par Pierre Dinet sur Facebook, le 17 novembre 2015. (FACEBOOK)

"L'islam n'est pas une menace, c'est seulement une idéologie destructrice, nazie, dictatoriale, rétrograde, moyenâgeuse et meurtrière qu'il convient d'éradiquer sans attendre !" affirme-t-il déjà le 9 janvier 2015, juste après l'attaque contre Charlie Hebdo.

Commentaire publié sur Facebook par Pierre Dinet, le 9 janvier 2015.
Commentaire publié sur Facebook par Pierre Dinet, le 9 janvier 2015. (FACEBOOK)

Taubira, "socialope" qui donne "envie de broyer du Noir"

Sur son profil Facebook, l'homme évoque par ailleurs à plusieurs reprises la garde des Sceaux, Christiane Taubira, "une socialope" qu'il souhaite mettre "au pilori".

Commentaire publié par Pierre Dinet sur Facebook, le 17 novembre 2015.
Commentaire publié par Pierre Dinet sur Facebook, le 17 novembre 2015. (FACEBOOK)

En août 2014, en réponse à un commentaire selon laquelle la ministre "ira bientôt à Pôle emploi en Guyane", Pierre Dinet rétorque qu'"il n'y a pas de bananier à Pôle emploi... dommage !" Une remarque qui rappelle le cas d'Anne-Sophie Leclère, ex-candidate FN aux municipales, qui avait comparé la garde des Sceaux à un singe.

Commentaire publié par Pierre Dinet sur Facebook, le 26 août 2014.
Commentaire publié par Pierre Dinet sur Facebook, le 26 août 2014. (FACEBOOK)

Plus récemment, le 17 novembre, Pierre Dinet réagit à un article selon lequel Christiane Taubira n'a pas chanté la Marseillaise lors du Congrès à Versailles – ce qui est d'ailleurs faux"On s'étonnera après que les Français aient envie de broyer du Noir... !" commente-t-il.

Commentaire publié par Pierre Dinet sur Facebook, le 17 novembre 2015.
Commentaire publié par Pierre Dinet sur Facebook, le 17 novembre 2015. (FACEBOOK)

Contacté, le candidat FN dénonce "un procès d'intention"

Comment Pierre Dinet justifie-t-il ces propos, contraires à la ligne fixée par Marine Le Pen, qui avait appelé, dès 2013, ses candidats à faire preuve "de tenue" sur les réseaux sociaux ? Contacté par francetv info, l'intéressé, neuvième sur la liste FN en Gironde, reconnaît "une sémantique peut-être un peu brute", mais évoque un "procès d'intention".

Concernant Christiane Taubira, "je n'en ai rien à faire qu'elle soit noire, qu'elle soit blanche... Le problème n'est pas là", se défend le frontiste. "Oui j'ai balancé ça, et pourquoi ? Pour lui rendre la monnaie de sa pièce, quand elle parlait des 'sales Blancs' quand elle était en Guyane. Je ne vois pas pourquoi il faudrait lui faire des cadeaux."

Quant aux musulmans, "je n'ai jamais eu de problème avec eux, tant qu'ils font la différence entre le fait religieux, le spirituel, et le temporel", détaille-t-il. Et le candidat frontiste d'insister sur la nécessité de "fermer les mosquées radicales, des salafistes ou des frères musulmans".

Je ne dis pas qu'il faille tuer les musulmans. Je dis seulement qu'il faut arrêter, on n'est plus dans un monde de Bisounours !

Pierre Dinet, candidat FN aux régionales

à francetv info

"Des propos contraires à la ligne politique du parti"

Sollicité par francetv info, la tête de liste FN dans la région, Jacques Colombier, fait part de son étonnement. "Il a dit islam ou islamisme ?" questionne-t-il. "Islam ? Il fallait dire islamisme. Dans son esprit, c'est à cela qu'il pensait j'imagine. Je verrai la suite qu'il y aura à donner", poursuit-il, avant de se refuser à tout autre commentaire, passablement agacé.

Egalement contacté par francetv info, mardi 24 novembre, le secrétaire général du parti, Nicolas Bay, va plus loin : "La liste étant déjà déposée en préfecture, on ne peut plus le retirer. Mais ce sont des propos contraires à la ligne politique du parti. On va suivre la procédure habituelle : il sera suspendu et convoqué devant la commission de discipline du parti." "C'est un propos dégueulasse", "bien sûr", il sera sanctionné, confirme Florian Philippot, vice-président du Front national, sur BFMTV, mercredi 25 novembre : "S'il est élu, il ne siégera pas dans le groupe du FN."

Pierre Dinet, lui, assure que ses prises de position sur les réseaux sociaux n'avaient jusque-là provoqué aucune réaction de la part du FN. Depuis notre appel, son message du 14 novembre est cependant inaccessible.

Après les départementales de mars dernier, seize candidats frontistes avaient été définitivement exclus du parti, après avoir tenu des propos polémiques ou litigieux révélés lors de la campagne.