VIDEO. Une primaire à gauche "nécessaire et inéluctable", selon Aurélie Filippetti

La députée PS de Moselle pense qu'une primaire permettrait de "recréer une confiance", a-t-elle expliqué sur France Inter, mardi.

FRANCE INTER
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

La primaire à gauche en vue de l'élection présidentielle de 2017, un passage obligé pour Aurélie Filippetti. La députée PS de Moselle, invitée de France Inter mardi 12 janvier, s'est dite favorable à l'initiative lancée la veille par des intellectuels et des écologistes dans Libération.

"On n’est pas président de la République de droit divin"

"Je pense que la primaire est nécessaire, inéluctable et salutaire. La gauche est dans une situation où elle risque de ne pas être au second tour en 2017", a expliqué l'ancienne ministre de la Culture.

Pour Aurélie Filippetti, le rassemblement derrière François Hollande n'est pas automatique. "On n’est pas président de la République de droit divin. S’il était candidat, il se soumettrait à une campagne présidentielle, alors pourquoi pas à une primaire qui permettrait de recréer cette adhésion, cette confiance", a-t-elle ajouté. 

Aurélie Filippetti lors d'un débat à l'Essec, à Paris, le 12 mai 2015.
Aurélie Filippetti lors d'un débat à l'Essec, à Paris, le 12 mai 2015. (CITIZENSIDE.COM / AFP)