VIDEO. Abolition de l'esclavage : François Hollande longuement applaudi après son dernier discours officiel

Le chef de l'Etat sortant a prononcé un discours lors de la cérémonie commémorative de l'abolition de l'esclavage, qu'il a présidée au côté d'Emmanuel Macron, mercredi matin.

Voir la vidéo
FRANCE O
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Des applaudissements nourris. A la fin de son discours prononcé lors de la cérémonie de commémoration de l'abolition de l'esclavage, et avant d'entendre la Marseillaise, François Hollande a été longuement applaudi, mercredi 10 mai. Il s'agissait de sa dernière allocution officielle en tant que président de la République.

Le chef de l'Etat sortant a jugé "plus que jamais nécessaire de faire la paix des mémoires". Il a invité son successeur, Emmanuel Macron, à "porter" à son tour ce message. C'est la deuxième fois que les deux hommes se retrouvaient depuis le second tour de l'élection présidentielle, après la commémoration, lundi à l'Arc de Triomphe à Paris, de la capitulation de l'Allemagne le 8 mai 1945.

Hollande s'adresse à  "monsieur le président"

"Il vous revient à présent, cher Emmanuel, de porter ce message, ici, en France et partout dans le monde", a déclaré le chef de l'Etat sortant, en s'adressant au nouveau président élu, qui n'a pas pris la parole. "Nous devons continuer à nous battre contre les divisions qui déchirent les peuples, y compris ici, contre les discours qui jettent les uns contre les autres, contre les intégristes, contre les obscurantistes, contre les communautaristes, il y a encore beaucoup à faire...", a déclaré François Hollande.

Avant d'ajouter, pour la première fois, en s'adressant à Emmanuel Macron : "Monsieur le président."

Voir la vidéo

Le président de la République François Hollande le 10 mai 2017 lors de la cérémonie commémorative de l\'abolition de l\'esclavage à Paris.
Le président de la République François Hollande le 10 mai 2017 lors de la cérémonie commémorative de l'abolition de l'esclavage à Paris. (ERIC FEFERBERG / AFP)