Présidentielle : une large majorité de Français ne veut pas que Hollande et Sarkozy se présentent en 2017

Un quart des sondés affirment leur souhait de renouvellement, ne voulant qu'aucun des candidats de 2012 ne se représente en 2017, selon un sondage pour "Marianne".

Nicolas Sarkozy et François Hollande, sur le perron de l'Elysée, le 22 janvier 2016.
Nicolas Sarkozy et François Hollande, sur le perron de l'Elysée, le 22 janvier 2016. (PHILIPPE WOJAZER / REUTERS)
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Ni-Hollande, ni-Sarkozy. Selon un sondage Harris Interactive diffusé jeudi 7 juillet, plus de huit personnes interrogées sur dix (82%) ne veulent pas d'une candidature de François Hollande à l'élection présidentielle de 2017, et sept sur dix (71%) ne souhaitent pas celle de Nicolas Sarkozy.

Un quart des sondés veulent que Nicolas Sarkozy soit candidat (25%). A ce titre, l'ancien président arrive juste devant Nicolas Dupont-Aignan (23%). Avec 14%, François Hollande fait, dans ce sondage, jeu égal avec Nathalie Arthaud (Lutte ouvrière) et ne devance Philippe Poutou (NPA) que d'un point (13%).

Conséquence logique, 84% des Français ne veulent pas revoir un duel Hollande-Sarkozy comme en 2012 au second tour. Selon cette enquête pour l'hebdomadaire Marianne, un quart des sondés (25%) affirment leur souhait de renouvellement, ne voulant qu'aucun des candidats de 2012 ne se représente en 2017.

Une majorité préférerait un duel Macron-Juppé 

Plus de six Français sur dix (63%) préféreraient une candidature Juppé à une candidature Sarkozy (26%). Et 53% préféreraient une candidature de Manuel Valls plutôt que celle de François Hollande (29%).

Emmanuel Macron obtient même un meilleur score : 62% des sondés préféreraient qu'il soit candidat, plutôt que François Hollande (24%).

D'autres candidats enthousiasment un peu plus de 3 Français sur 10 : Marine Le Pen (38%), François Bayrou (32%) et Jean-Luc Mélenchon (31%). 

Parmi les "nouveaux candidats envisageables", une candidature d'Alain Juppé est souhaitée par 43% des personnes interrogées, et celle d'Emmanuel Macron par 32%. Manuel Valls arrive en bas de classement avec 19%. Bruno Le Maire obtient 28%, Arnaud Montebourg 26% et Marion Maréchal-Le Pen 23%.

Enquête réalisée en ligne du 24 au 27 juin auprès d'un échantillon de 3 796 personnes de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas.