Présidentielle : quelle importance ont eu les sondages ?

Après les vives critiques dont ont fait l'objet les sondages, quel a été vraiment leur rôle dans cette présidentielle ? Se sont-ils révélés exacts ?

FRANCE 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Les sondeurs ont été très critiqués ces derniers mois après l'élection de Donald Trump, le Brexit et les primaires. Mais pour cette présidentielle, les instituts de sondages ont vu juste. "Quand on compare les préélectoraux et la réalité, c'est même impressionnant d'exactitude. On avait aussi en réalité, au moment des primaires, mesuré la qualification de François Fillon, contrairement à la légende", assure Brice Teinturier, directeur général délégué de l'institut de sondages Ipsos.

Des outils de compréhension, mais des marges d'erreur

Dans cette campagne, plusieurs attaques aux sondeurs ont assuré que Marine Le Pen était sous-estimée. Beaucoup ont également parlé du vote caché pour François Fillon. "On a aussi dit que les réseaux sociaux prédisaient mieux que nous, on a vu que c'était absolument pas le cas. Je m'en réjouis parce que je crois qu'il est important d'avoir des outils de compréhension, des outils de connaissance. J'ajoute aussi qu'il faut toujours être prudent par rapport à ces enquêtes. Il y a des marges d'erreur, elles ont leurs défauts également, il faut savoir les utiliser de manière raisonnée et raisonnable, mais ne pas le rejeter, car elles nous ont permis de comprendre la fin de cette élection présidentielle", conclut le Brice Teinturier.

Le JT
Les autres sujets du JT
Sondages
Sondages (CAPTURE D'ÉCRAN FRANCE 2)