Présidentielle : l'Iran à un tournant

L’Iran vote pour élire son nouveau président ce vendredi 19 mai. Un duel se profile : le président sortant et progressiste Hassan Rohani va devoir affronter le très conservateur, Ebrahim Raisi.

Voir la vidéo
France 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Dans ce quartier de Téhéran, favorable au président sortant, Hassan Rohani, il y a foule dès les premières heures dans le bureau de vote, situé dans la mosquée. Venus entre amis, beaucoup de jeunes sont présents, pour donner la possibilité au président de continuer sa politique d’ouverture, à l’intérieur et vers l’extérieur. "Avant Rohani, on était un pays fermé. Il a fait lever les sanctions économiques, et le monde découvre qui nous sommes vraiment", témoigne une jeune femme.

Un pays divisé

Les partisans de la réforme craignent le retour des conservateurs au pouvoir. "Ça serait pire. Ils ont une vision très fermée, stricte, religieuse, on ne peut pas vivre dans cette situation", explique un homme. Le candidat conservateur est Ebrahim Raisi, et il compte de nombreux partisans, notamment dans les quartiers populaires. Ses partisans réclament des emplois, une amélioration de la vie quotidienne et un plus grand respect du Guide suprême.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le président iranien Hassan Rohani, le 13 octobre 2014 à Téhéran. 
Le président iranien Hassan Rohani, le 13 octobre 2014 à Téhéran.  (IRANIAN PRESIDENCY / AFP)