Présidentielle : François Hollande estime qu'il laisse "un pays en bien meilleur état"

Le président a adressé un message à son sucesseur lors d'une visite de l'entreprise Andros, dans le Lot. 

François Hollande à Biars-sur-Cère (Lot), le 20 avril 2017.
François Hollande à Biars-sur-Cère (Lot), le 20 avril 2017. (PASCAL PAVANI / AFP)
avatar
franceinfo avec AFPFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

A trois jours du premier tour de l'élection présidentielle, François Hollande a estimé qu'il laissait à son successeur "un pays en bien meilleur état que celui que j'ai trouvé". Devant les salariés de l'entreprise Andros, à Biars-sur-Cère (Lot), jeudi 20 avril, il s'est félicité de la hausse des perspectives de recrutements des entreprises pour 2017, annoncée la veille par Pôle emploi.

"Je veux que mon successeur puisse, à partir de ce socle, aller plus loin, et ne soit pas tenté, comme certains l'expriment, de démolir, de déconstruire, de défaire ce qui a été engagé depuis cinq ans, a affirmé François Hollande. Il n'y a rien de pire que ce jeu qui, par les alternances successives, consiste à démolir ce qu'ont fait les prédécesseurs en n'étant même pas capables de construire pour l'avenir."

Depuis deux mois, François Hollande est engagé dans un tour de France des entreprises industrielles rurales. Des déplacements au cours desquels il a multiplié les appels, à peine voilés, à ne pas voter pour Marine Le Pen, pour Jean-Luc Mélenchon ou pour François Fillon, sans pour autant prendre position officiellement en faveur d'Emmanuel Macron ou de Benoît Hamon.