Les partisans d'une primaire à gauche se mobilisent à Paris

Écologistes, frondeurs et autres convaincus de la nécessité d'une primaire à gauche pour 2017 ont tenu un meeting dans la capitale ce mercredi 3 février.

Voir la vidéo
France 3

Mis à jour le , publié le

La salle de la Bellevilloise à Paris (XXe) était bondée ce mercredi soir, à l'occasion de la première réunion des militants de gauche favorables à une primaire pour désigner celui ou celle qui les représentera en 2017. Écologistes, frondeurs, intellectuels et militants... Tous veulent proposer une autre option qu'une candidature de François Hollande.

"Il n'y a pas de candidat naturel", a confié à France 3 le député européen Daniel Cohn-Bendit. La primaire est "une bonne idée pour faire bouger les choses, craquer les coutures, recréer du débat", ajoute l'ancienne ministre Cécile Duflot.

"Absolument indispensable"

Le but de cette réunion est de maintenir la pression sur le PS et le chef de l’État. "Avec la tripartition de la vie politique française, la primaire pour la gauche est absolument indispensable", estime l'économiste Thomas Piketty, qui n'envisage pas de se présenter.

La pétition pour une primaire à gauche a déjà récolté plus de 75 000 signatures. Selon un sondage, près de deux électeurs sur trois sont favorables à une primaire. Reste à savoir si François Hollande acceptera de se prêter à l'exercice.

Le JT
Les autres sujets du JT