Législatives : 61% des Français ne souhaitent pas qu'Emmanuel Macron dispose d'une majorité absolue à l'Assemblée, selon un sondage Ipsos/Sopra Steria

Si le futur président de la République a été largement élu face à Marine Le Pen, une majorité de Français souhaite qu'il perde les élections législatives et gouverne avec d'autres forces politiques.

Emmanuel Macron lors de son arrivée à son bureau de vote du Touquet (Pas-de-Calais), lors du second tour de l\'élection présidentielle, le 7 mai 2017.
Emmanuel Macron lors de son arrivée à son bureau de vote du Touquet (Pas-de-Calais), lors du second tour de l'élection présidentielle, le 7 mai 2017. (CHEN YICHEN / AFP)
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Elu à la présidence de la République dimanche 7 mai, avec 65,5% des suffrages au second tour de l'élection présidentielle selon une estimation Ipsos/Sopra Steria, Emmanuel Macron a réussi son pari. Mais il va peut-être au devant de déconvenues : selon un sondage Ipsos/Sopra Steria* publié dimanche au soir de sa victoire, 61% des Français ne souhaitent pas que le leader d'En marche ! dispose d'une majorité à l'Assemblée nationale, à cinq semaines du premier tour des élections législatives.

>> Suivez en direct la soirée électorale du second tour de la présidentielle

Dans le détail, 30% des électeurs interrogés ne souhaitent "pas du tout" voir une majorité En marche ! à l'Assemblée, et 31% ne le souhaitent "plutôt pas". Seuls 15% sont "tout à fait" favorables à ce que le mouvement du futur président puisse gouverner sans l'aide de députés d'autres formations politiques.

Chez ses électeurs du 1er tour, 12% ne veulent pas qu'il ait une majorité

Certains de ces sondés ont de toute façon voté contre Emmanuel Macron, ou ne se sont pas déplacés au second tour. Mais 30% de ceux qui ont glissé un bulletin à son nom dans l'urne, dimanche, ne veulent pas qu'il obtienne la majorité aux législatives. C'est même le cas de 12% de ses électeurs du premier tour.

Ce rejet d'une majorité En marche ! est net parmi les électeurs de Marine Le Pen et Nicolas Dupont-Aignan au premier tour (respectivement 88% et 79% d'opposition), mais aussi chez les électeurs de François Fillon et Jean-Luc Mélenchon, qui sont respectivement 70% et 71% à souhaiter qu'Emmanuel Macron gouverne sans majorité. Ce qui ouvrirait la porte à un gouvernement de coalition, voire à une cohabitation.

* Enquête Ipsos/Sopra Steria réalisée entre le 4 et le 6 mai 2017 auprès de 4 838 personnes inscrites sur les listes électorales, constituant un échantillon national représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Échantillon interrogé par Internet. Méthode des quotas : sexe, âge, profession de l’individu, région, catégorie d’agglomération.