Le candidat écologiste Yannick Jadot se lance dans les gifs : "YouTube, c'est tellement 2012"

Des militants du candidat d'Europe Ecologie-Les Verts ont lancé une page sur Giphy, le moteur de recherche de gifs. L'un d'entre eux explique la démarche. 

Capture d\'écran de la page Giphy de Yannick Jadot, lancée le 18 janvier 2017.
Capture d'écran de la page Giphy de Yannick Jadot, lancée le 18 janvier 2017. (GIPHY.COM)
avatar
Thomas BaïettoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Quelques pas de danse, des points de programme, un chat... Des militants de Yannick Jadot ont lancé, mercredi 18 janvier, la page Giphy du candidat d'Europe Ecologie-Les Verts à la présidentielle. On y trouve pour le moment une trentaine d'images animées du député européen. "Le but, c’est de se marrer, de faire rire, et d'apporter un gain de notoriété à Yannick Jadot", explique à franceinfo Jean-Sébastien Herpin, membre de cette équipe de militants web.

C'est aussi un moyen de se démarquer de la concurrence. "Un hologramme [comme Jean-Luc Mélenchon], ça coûte trop cher, une chaîne YouTube, c'est tellement 2012. Les gifs, ça fonctionne bien, cela plaît aux jeunes", développe le militant orléanais, qui reconnaît avoir pris quelques images sur la page Giphy de franceinfo et de l'INA, lancée il y a quelques jours.

Une stratégie "pour faire le buzz"

Yannick Jadot, qui a découvert la page en cours de route, a bien réagi. "Ça le fait marrer", assure Jean-Sébastien Herpin. La page sera alimentée régulièrement, notamment avec les interventions télévisées du candidat. Le militant revisionne également des archives, à la recherche de la perle rare.

Pour Anne-Claire Ruel, spécialiste de la communication politique et auteure du blog Fais pas com' papa sur franceinfo.fr, ce type d'initiative est typique "des nouveaux entrants en politique, qui n'ont pas beaucoup accès aux mass médias".

"C'est la stratégie du politique peu connu qui essaye de faire le buzz pour être entendu par la suite. Il cherche à se faire une place sur le fil des réseaux sociaux, en faisant le pari que cela conduira à plus de fond", développe-t-elle. L'initiative lui rappelle ainsi le Tumblr lancé par l'équipe du ministre des Sports, Patrick Kanner, en 2015. Et de constater : "C'est souvent une méthode de secrétaire d'Etat inconnu."