François Asselineau : "Ce que l'on ne dit pas aux Français, c'est que l'euro va exploser"

François Asselineau est l'invité de Julien Benedetto sur Franceinfo.

Voir la vidéo
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

François Asselineau a répondu aux questions de Julien Bendetto sur le plateau de FranceInfo, lundi 17 avril. Le candidat de l'Union populaire républicaine (UPR) se définit ni de droite, ni de gauche, mais refuse la comparaison avec Emmanuel Macron (En Marche). "Monsieur Macron, c'est un caméléon qui prend la couleur de l'endroit où il est".  Puis ajoute : "Moi, quand je vais voir des gens de droite, du centre, de gauche, je dis tout le temps la même chose".

Son mot d'ordre : le Frexit. D'ailleurs, François Asselineau regrette que la question de l'euro n'ait pas dominé la campagne présidentielle. "Ce que l'on ne dit pas aux Français, c'est que l'euro va exploser", assure-t-il. La cause, selon lui, "l'évolution de la compétitivité de l'économie allemande". Le candidat de l'UPR est formel, l'abandon de l'euro et la création d'un "nouveau franc" permettront de créer 1,5 à 2 millions d'emplois en deux ans.

Incollable sur les traités

François Asselineau dénonce les promesses "contraires au traité" de certains candidats. "Une fois que la fête sera finie le 7 mai au soir, le président de la République, si ce n'est pas moi, verra que toutes les promesses qu'il a faites, il ne peut pas les tenir. Les Français dans 3 ou 6 mois diront que c'est un scandale, je me suis encore fait avoir".