EN IMAGES. Présidentielle : Juste Le Blanc, "South Park", nez rouges... Quand les détournements s'affichent

Depuis quelques jours, les parodies fleurissent sur les panneaux électoraux. Elles sont drôles, mignonnes, taquines ou revendicatives. Franceinfo a fait sa sélection.

L\'installation du street artist Efix, à Montpellier (Hérault), en avril 2017.
L'installation du street artist Efix, à Montpellier (Hérault), en avril 2017. (EFIX / FACEBOOK)
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Pas facile, la vie d'une affiche électorale. Surtout au cours de cette élection présidentielle. Artistes de rue ou simples amateurs ont sorti leurs plus beaux feutres pour revisiter, à leur manière, ces panneaux électoraux installés dans toutes les communes du pays. Franceinfo a fait une sélection de ces détournements qui font souvent sourire, et parfois réagir. 

Les plus mignons

Ils s'appellent "Monsieur Rêve", "Monsieur Incroyable", "Madame Autoritaire", "Madame Bonheur" ou "Monsieur Parfait", et eux aussi sont candidats à l'élection présidentielle. Derrière cette idée, le street artist Efix. Il a eu l'idée de remplacer les vrais candidats par les célèbres personnages de l'artiste britannique Roger Hargreaves. Son œuvre est visible dans sa ville de Montpellier (Hérault).

Et si l'homme de cette présidentielle, c'était finalement Juste Leblanc ? Le personnage du film Le Dîner de cons (qui était auparavant une célèbre pièce de théâtre), joué par Francis Huster, a droit à son affiche. Et à son slogan : "Le vote juste, c'est le vote blanc, votez Juste Le Blanc." Derrière la blague, un vrai message pour la reconnaissance du vote blanc.

Du côté de Mont-de-Marsan (Landes), un plaisantin a choisi de rajouter un nez rouge de clown à plusieurs candidats. Voulait-il faire passer un message ? En tout cas, seuls Nathalie Arthaud, Benoît Hamon et Emmanuel Macron ont été épargnés, comme le révèle le journal Sud Ouest. 

Les plus show-biz

L'actrice Marion Cotillard n'est pas candidate à l'élection présidentielle. Mais son (presque) homonyme Marion Cotillon, si. Et elle promet même une "France festive" si elle est élue présidente de la République.

Une publication partagée par Jaeraymie (@jaeraymie) le

Bien moins fin au niveau du langage, vous allez peut-être succomber au programme de Léodagan, le roi de Carmélide, père de Guenièvre et Yvain dans la série Kaamelott. Parmi ses propositions de campagne : "Mon pied dans les noix."

Les plus animés

Toujours bien faire attention au mot-dièse. Ici, #PS2017 n'a pas grand chose à voir avec le Parti socialiste. Il faut plutôt y voir un lien avec le personnage de la Petite sirène, que les artistes Jaeraymie et Combo ont choisi de mettre "en nage".

Une publication partagée par COMBO Culture Kidnapper (@combo_ck) le

A moins que vous soyez adepte de l'humour (très) américain de la série South Park. Dans ce cas, vous allez apprécier cette affiche qui imagine déjà le petit Cartman à l'Elysée. Le slogan y est aussi cru que les dialogues dans la série : "Je vous emmerde et je reste à l'Elysée."

Une publication partagée par COMBO Culture Kidnapper (@combo_ck) le

Les plus revendicatifs

A peine dévoilée à la fin du mois de mars, l'affiche de campagne de François Fillon avait été largement détournée par les internautes. Sa "volonté pour la France" était par exemple devenue "un vol pour la France". Rebelote avec les panneaux d'affichage. L'artiste Combo a transformé le candidat de la droite en Picsou. Avec ce slogan : "Pas de fausses promesses, je garderai tout pour moi." Une référence aux soupçons d'emplois fictifs qui lui valent une mise en examen. 

Une publication partagée par COMBO Culture Kidnapper (@combo_ck) le

D'autres ont opté pour une méthode plus simple, celle des feutres, pour faire passer leur message.

L'élection présidentielle est aussi un moyen d'interpeller les candidats sur des sujets sérieux (et parfois oubliés). C'est ce qu'a choisi de faire l'association Solidarité Sida. Elle a attribué un numéro de portable à chaque prétendant. Au bout du fil, pas de François Fillon ou d'Emmanuel Macron. Mais un répondeur fictif pour inciter la France à "consacrer 0,7 % de son revenu national brut à l'aide au développement des pays les plus pauvres", expliquent les organisateurs.

Les plus caricaturaux

Les onze candidats en prennent pour leur grade. Comme le révèle Lyon Mag, quelqu'un s'est amusé à grossir certains traits de leur visage. Deux exemples ici : le nez pour Jean Lassalle, la moustache pour Jean-Luc Mélenchon. Il faut habiter place Rouget-de l'Isle, dans le 3e arrondissement de Lyon, pour pouvoir apprécier ces coups de crayon.

Les plus opportunistes

Quoi de mieux qu'une présidentielle pour proposer ses services ? L'entreprise de déménagement low cost desbrasenplus.com a eu l'idée de réaliser une campagne de pub pour vanter ses mérites. Tout en prenant soin de rester raccord avec le thème électoral. Elle a, par exemple, choisi ceci comme slogan : "Pour savoir si nous sommes toujours les meilleurs, nous nous Fillons à l'avis de nos clients."