DIRECT. Présidentielle : fin du dépôt des parrainages, Philippe Poutou en revendique plus de 500

Le candidat du Nouveau Parti anticapitaliste (NPA) affirme avoir dépassé le seuil des 500 parrainages, requis pour se présenter à l'élection présidentielle. 

Le candidat du Nouveau Parti anticapitaliste, Philippe Poutou, lors d\'un meeting à Bordeaux (Gironde), le 16 mars 2017.
Le candidat du Nouveau Parti anticapitaliste, Philippe Poutou, lors d'un meeting à Bordeaux (Gironde), le 16 mars 2017. (GEORGES GOBET / AFP)

Mis à jour le
publié le

Ce qu'il faut savoir

C'est terminé. Depuis vendredi 17 mars, 18 heures, la chasse aux parrainages est officiellement close. Le président du Conseil constitutionnel, Laurent Fabius, annoncera samedi matin quelles candidatures auront reçu suffisamment de signatures d'élus pour être validées. Et Philippe Poutou espère bien en faire partie. Le candidat du Nouveau Parti anticapitaliste (NPA), affirme vendredi soir avoir réuni les 500 parrainages requis pour se présenter. 

Le "soulagement" de Poutou. Il a plusieurs fois alerté sur ses difficultés à réunir les 500 parrainages. Mais Philippe Poutou est désormais confiant. Vendredi soir, il affirme en avoir récolté 523. "On s'est donné les moyens de réussir, on est plutôt confiant, on est fier de ce qu'on a réalisé, c'est un soulagement", a déclaré le candidat. 

Cheminade et Lassalle aussi. Mardi, lors du dernier décompte du Conseil constitutionnel, il ne manquait plus que 31 parrainages à Jacques Cheminade et 47 à Jean Lassalle. "Mon destin est maintenant entre les mains des maires, du Conseil constitutionnel et de Chronopost", a glissé le député des Pyrénées-Atlantiques.

Huit candidats déjà qualifiés. Il s'agit de François Fillon, Benoît Hamon, Emmanuel Macron, Nicolas Dupont-Aignan, Jean-Luc Mélenchon, Nathalie Arthaud, Marine Le Pen et François Asselineau.

Le live

Suivez le live et réagissez en direct
#PRESIDENTIELLE

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #PRESIDENTIELLE

23h59 : Que faut-il retenir de l'actualité du vendredi 17 mars ?

• A 37 jours du premier tour de l'élection présidentielle, la récolte des parrainages est terminée. Philippe Poutou, candidat du NPA, et Jean Lassalle affirment avoir les 500 signatures requises pour se présenter. La liste officielle des candidats sera dévoilée samedi par le Conseil constitutionnel.

• L'enquête sur la fusillade survenue jeudi dans un lycée de Grasse progresse, à la faveur des auditions du tireur, qui accepte de répondre aux enquêteurs, et de deux de ses proches, des jumeaux eux aussi placés en garde à vue.

• L'avocat Robert Bourgi reconnaît avoir acheté des costumes, pour un montant de 13 000 euros, à François Fillon, "un simple cadeau amical" effectué, selon lui, sans "conflit d'intérêts ni trafic d'influence".

• Le prince William et son épouse Kate ont entamé leur première visite officielle en France par un "entretien de courtoisie" avec le président François Hollande à l'Elysée.

23h20 : Quel est l'impact de la campagne électorale sur l'économie française ? Les marchés économiques sont fébriles malgré les dernières prévisions optimistes de l'Insee, comme l'explique France 3.

22h58 : Que fait François Hollande des derniers jours de sa présidence ? Alors que les projecteurs sont braqués sur la campagne présidentielle, le chef de l'Etat termine son mandat loin des caméras. A l'Elysée désormais palais déserté, au théâtre, au restaurant... Comme l'explique ce remarquable article du Monde (abonnés), François Hollande fait mine d'avoir tourné la page de la bataille politique. Il se dit toutefois persuadé de la victoire d'Emmanuel Macron.

22h23 : Il s'agit du premier déplacement commun d'Emmanuel Macron avec son soutien François Bayrou. Les deux hommes se sont affichés ensemble cet après-midi à Reims. Reportage de France 2.



21h40 : "Dans le cadre de la présidentielle, je défends François Fillon. Je ne fais pas partie de son équipe de campagne. Je suis référent thématique au conseil national" d'Ensemble pour la France, réseau de représentants de la société civile.

Dans une interview au Progrès, l'ancien président du conseil régional de Rhône-Alpes élu en 1998 avec les voix du Front national, clarifie son rôle auprès de François Fillon, il assure qu'il ne fait pas partie de son équipe de campagne.

20h25 : Voici l'essentiel de l'actu :

• A 37 jours du premier tour de l'élection présidentielle, la récolte des parrainages s'est terminée ce soir. Philippe Poutou, candidat du NPA, et Jean Lassalle affirment avoir les 500 signatures requises pour se présenter. La liste officielle des candidats sera dévoilée demain par le Conseil constitutionnel.

• Le suspect à l'origine de la fusillade du lycée Tocqueville de Grasse (Alpes-Maritimes) et deux de ses proches, des jumeaux, sont en garde à vue.

• L'avocat Robert Bourgi reconnaît avoir acheté des costumes, pour un montant de 13 000 euros, à François Fillon, "un simple cadeau amical" effectué, selon lui, sans "conflit d'intérêts ni trafic d'influence".


• Le prince William et son épouse Kate, la duchesse de Cambridge, ont été reçus à l'Elysée par François Hollande. Ce soir, ils dînent à l'ambassade de Grande-Bretagne à Paris.

19h15 : @anonyme "J'ai les signatures, il faudrait qu'il y ait un tremblement de terre pour que je ne sois pas sur la ligne d'arrivée", déclare ce soir Jean Lassalle à l'AFP. Le président du Conseil constitutionnel annoncera demain à 11h30 quelles candidatures auront reçu suffisamment de signatures d'élus pour être validées.

19h15 : Jean Lassalle a-t-il ses 500 parrainages ?

18h23 : Laurent Fabius, président du Conseil constitutionnel, annoncera demain à 11h30 quelles candidatures auront reçu suffisamment de signatures d'élus pour être validées. "C'est la première fois qu'on a envie d'entendre Laurent Fabius", ironise ce soir le candidat du Nouveau Parti anticapitaliste.

18h15 : Nous vous le disions un peu plus tôt : Philippe Poutou revendique devant la presse "523 parrainages" arrivés selon lui au Conseil constitutionnel pour lui permettre d'être candidat à la présidentielle.

18h06 : Il est 18 heures, voici les principaux titres :

• Lucas, un ami du suspect à l'origine de la fusillade du lycée Tocqueville de Grasse (Alpes-Maritimes), a été interpellé à Callian (Var) vers midi. L'adolescent a été reconnu par un gendarme et n'a opposé aucune résistance aux forces de l'ordre.

• C'est la fin de la période de parrainage des candidats. Philippe Poutou, candidat du NPA, et Jean Lassalle affirment avoir les 500 signatures requises pour se présenter.

• La Ligue nationale de rugby a annoncé le report exceptionnel des matchs Castres-Stade français et Montpellier-Racing 92 prévus ce week-end. Montpellier s'oppose à ce report et saisit la justice. De son côté, Castres l'accepte.

• Le prince William et son épouse Kate, la duchesse de Cambridge, ont été reçus à l'Elysée par François Hollande. Ils vont dîner à l'ambassade de Grande-Bretagne.

17h59 : #poutou : "523 parrainages ... un Travail de dingue . Fierté et satisfaction. Soulagement complet Demain " @LCI

17h59 : Document remis avant point presse de #philippepoutou @LCI

17h59 : Philippe Poutou, candidat du NPA, affirme avoir les 500 parrainages requis pour se présenter à la présidentielle.

17h57 : Marianne affirme que François Fillon est protégé par un agent de sécurité du FN de façon bénévole. "Quand on fait de la sécurité, on fait de la sécurité et pas du militantisme", se défend-il.

17h39 : Le Senateur @JBLemoyne quitte Les Republicains sans attendre son exclusion

17h39 : Le sénateur Jean-Baptiste Lemoyne est le premier parlementaire Les Républicains à rejoindre Emmanuel Macron. Il quitte son parti sans attendre son exclusion. Un journaliste publie sa lettre.

17h33 : Selon les informations de France 2, c'est bien Robert Bourgi qui a offert les costumes de luxe à François Fillon.

17h27 : "J'ai les signatures, il faudrait qu'il y ait un tremblement de terre pour que je ne sois pas sur la ligne d'arrivée."


Jean Lassalle affirme avoir obtenu les 500 parrainages requis pour se présenter à l'élection présidentielle. "J'attends la confirmation du Conseil constitutionnel", samedi, "mais je les ai. J'ai le moral au coeur", a-t-il ajouté.

17h20 : Sur cette photo, nous avons François Bayrou et @EmmanuelMacron à Reims

17h19 : .@EmmanuelMacron et François @bayrou se retrouvent à Reims dans la cohue, premier déplacement commun de la campagne

17h22 : Il y aussi du monde pour le déplacement d'Emmanuel Macron et François Bayrou à Reims (Marne), rapportent des journalistes.

16h07 : Le Conseil constitutionnel a validé le texte hier après avoir été définitivement validé par le Parlement, le 16 février. Il étend le délit d'entrave à l'IVG, déjà existant, aux sites internet diffusant de fausses informations sur l'avortement.

16h08 : François Fillon indique dans une interview à Famille Chrétienne qu'il abrogera le délit d'entrave numérique à l'interruption volontaire de grossesse. "Le texte ne me convient pas. Il existe déjà des lois pour réprimer les propos ou les actes contraires à la liberté", déclare l'ancien Premier ministre.

13h34 : Robert Bourgi a notamment été conseiller officieux de Nicolas Sarkozy pour l'Afrique. En 2011, il avait raconté avoir transporté à plusieurs reprises des fonds occultes dans des mallettes provenant de chefs d'Etat africains, pour un montant de quelque 20 millions de dollars (15 millions d'euros). Il affirmait les avoir remises à Jacques Chirac et Dominique de Villepin.

14h10 : Le Monde rappelle que l'avocat Robert Bourgi, qui aurait payé 13 000 euros de costumes à François Fillon, est "un pilier de la 'Françafrique'".



(JOHANNA LEGUERRE / AFP)

13h24 : Hier, le parquet national financier a élargi son enquête sur les emplois présumés fictifs de Penelope Fillon et de deux des enfants du couple aux costumes offerts à l'ancien Premier ministre.

13h18 : Selon Le Monde, c'est l'avocat Robert Bourgi qui a payé les quelque 13 000 euros de costumes de François Fillon.

12h07 : Il est midi. Faisons un point sur l'actualité à la mi-journée :

Les policiers en charge de l'enquête sur la fusillade survenue, hier, dans un lycée de Grasse, ont interpellé et placé en garde à vue le frère d'un ami proche du tireur. Le tireur, lui, s'était rendu, hier. Les armes qu'il a utilisées appartiendraient à son grand-père.

Les trois-quarts des Français estiment que François Fillon aurait dû renoncer à se présenter à la suite de sa mise en examen, selon un sondage Odoxa pour franceinfo.

Deux hommes ont été retrouvés égorgés dans le 11e arrondissement Paris, ce matin. Une personne a été interpellée. Il pourrait s'agir d'un drame familial, selon les informations de franceinfo.

12h00 : Entre l'ancien premier ministre Manuel Valls et le candidat PS à l'élection présidentielle, Benoît Hamon, le divorce semble acté. Retour sur cette prise de distance en quatre actes.

11h26 : Bonjour @anonyme. Dans la tribune d'Emmanuel Macron, publiée ce matin dans Le Figaro, le candidat à la présidentielle affirme que "le fondement de la culture française, c'est une ouverture sans pareil". "C'est pourquoi le terme même d'identité ne peut être accolé à celui de 'culture française'", ajoute-t-il.

11h26 : Quid de la tribune de Macron dans le Figaro ?

11h12 : Baisse d'impôts, dénonciation les traités européens, contrôles aux frontières et un bagne aux Kerguelen... Voici à quoi ressemblerait la France de Nicolas Dupont-Aignan.

10h48 : Précision sur les parrainages : contrairement à ce qui a été annoncé précédemment, la liste des parrainages ne sera pas mise à jour aujourd'hui. Les noms de tous les candidats à l'élection présidentielle seront rendus publics, demain à 11h30.

10h21 : Bonjour @jonas. Oui, la liste des parrainages est rendue publique par le Conseil constitutionnel. Vous pouvez la consulter ici. Elle sera d'ailleurs mise à jour aujourd'hui vers 11 heures. La liste officielle et définitive des candidats à l'élection présidentielle sera, elle, dévoilée, samedi, en fin de matinée.

10h19 : Bonjour, est-ce que les listes des parrainages (qui a parrainé pour qui) est/sera publique?

09h48 : Bonjour "D'après notre recensement, on vient juste de dépasser à peine les 500 signatures, donc le compte devrait y être", a affirmé Olivier Besancenot, porte-parole du Nouveau Parti anticapitaliste, ce matin sur LCI. Résultat définitif samedi à 11h30 !

09h46 : Savez-vous ou en est Mr Philipe Poutou dans sa course à l'obtention des parrainages à la presidentielle ?

09h06 : "Macron est le candidat mondialiste dans cette élection, et incarne la poursuite du quinquennat d'Hollande."

Le député européen du FN, Nicolas Bay a taclé l'un des adversaires de Marine Le Pen à l'élection présidentielle, ce matin sur franceinfo.

09h04 : Il est 9 heures. Faisons un point sur l'actualité :

Un adolescent de 16 ans a ouvert le feu dans son lycée de Grasse, hier, blessant sans gravité plusieurs personnes dont le proviseur de l'établissement. La procureure de la République a exclu la piste terroriste. Un événement qui met à l'épreuve la sécurisation des établissements scolaires.

La justice s'empare de l'affaire sur les costumes de luxe de François Fillon. Le parquet national financier a accordé un réquisitoire supplétif contre X pour "trafic d'influence" concernant les costumes du candidat offerts par l'un de ses amis.


• Une jeune femme a été légèrement blessée, jeudi matin, dans l'explosion d'un colis piégé au siège parisien du Fonds monétaire international (FMI). Des résidus de timbres grecs ont été retrouvés par les enquêteurs, qui privilégient la piste d'une mouvance anarchiste grecque.


• L'Olympique Lyonnais se hisse en quart de finale de la Ligue Europa malgré sa défaite, jeudi soir, contre l'AS Roma (1-2, 4-2 à l'aller).

08h56 : "Si je suis élu président de la République, plus un travailleur détaché n'entrera en France. C'est de la concurrence déloyale."

Jean-Luc Mélenchon détaille son programme économique, ce matin, sur BFMTV.

08h58 : "L'Europe ne marche pas. Rien ne marche. L'Europe est la première économie du monde et nous sommes victimes du chômage."

Le candidat de la France insoumise, Jean-Luc Mélenchon, s'exprime, ce matin, sur BFMTV.

08h20 : "Je taxerai les super-profits des banques : c'est le juste retour de l'aide que l'Etat leur a apportée en 2008."

Au lendemain de la présentation de son programme, Benoît Hamon est revenu sur ses propositions économiques au micro de RTL, ce matin.

08h05 : "La plaie numéro 1 en France, c'est le chômage."

Le candidat de l'UPR François Asselineau est l'invité des "4 Vérités", ce matin, sur France 2.

08h05 : Sortie de l'euro, de l'Union européenne et de l'Otan, organisation de référendums, protectionnisme et nationalisation... Voici à quoi ressemblerait la France de François Asselineau.

07h42 : Bonjour @juju38 et merci pour votre question. Les formulaires de parrainage peuvent parvenir au Conseil constitutionnel jusqu'à ce soir, 18 heures. La liste officielle des candidats à l'élection présidentielle sera annoncée demain à 11h30 par le président de l'institution, Laurent Fabius.

07h31 : Bonjour. C'est ce soir que nous connaitrons qui a ses parrainages pour la presidentielle? Merci et bon WE

06h35 : Interdiction des licenciements, smic à 1 800 euros et régularisation de tous les sans-papiers... Voici à quoi ressemblerait la France de Nathalie Arthaud.

06h19 : Neuf Français sur dix considèrent que François Fillon n'est pas honnête et plus des trois quarts qu'il n'est ni convaincant, ni proche de leurs préoccupations. Près de la moitié d'entre eux le trouvent cependant courageux.

06h19 : La popularité du candidat continue de baisser, avec près de huit Français sur dix qui ont une mauvaise opinion de François Fillon, et 42% pour les seuls sympathisants de droite.