"Plus rien à faire" : les Français qui sont désabusés de la politique

Tout l'enjeu de cette présidentielle 2017 sera aussi de réenchanter tous les déçus de la politique. Plus d'un tiers des Français se disent aujourd'hui dégoûtés ou indifférents aux candidats.

Voir la vidéo
France 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Ce sont des électeurs que vous avez forcément croisés, des mots que vous avez forcément entendus. "La politique m'intéresse, les politiciens moins", déclare un jeune homme. "C'est nul ! Je suis très déçu", confie un électeur. Les Français ne croient plus en leurs hommes politiques. "De droite, de gauche, du Front national, ils sont tous pareils pour moi", assure un homme. Ces électeurs déçus sont des PRAFistes, des gens qui n'en ont plus rien à faire, rien à foutre, de la politique.

Des gens exigeants ne se retrouvant pas sur la scène politique

Les PRAFistes, c'est un terme inventé par ce politologue. "S'ils se détournent comme cela, c'est qu'à une époque ils étaient intéressés par la politique. (...) Ce sont des gens exigeants qui ne retrouvent pas sur la scène politique et dans la façon de fonctionner de la société française ce qu'ils en attendent", explique Brice Teinturier, auteur de "Plus rien à faire, plus rien à foutre, la vraie crise de la démocratie". En France aujourd'hui, il y aurait donc les partis traditionnels de gauche, de droite, le Front national et le PRAF.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le directeur général délégué de l\'institut de sondage Ipsos, Brice Teinturier, lors de l\'université d\'été du PS à La Rochelle, le 29 août 2015.
Le directeur général délégué de l'institut de sondage Ipsos, Brice Teinturier, lors de l'université d'été du PS à La Rochelle, le 29 août 2015. (MAXPPP)