Un élu marseillais UMP prône la violence contre les Roms

Didier Réault, conseiller municipal, a tenu des propos anti-Roms violents, sur Twitter.

Bidonville de Roms à Marseille (Bouches-du-Rhône), début juin 2013.
Bidonville de Roms à Marseille (Bouches-du-Rhône), début juin 2013. (FRANCE 3 PROVENCE-ALPES)
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Ça ressemble à un appel à la violence et il émane d'un élu de la République. Samedi 8 juin, un conseiller général et municipal UMP de Marseille (Bouches-du-Rhône), Didier Réault, a appelé sur Twitter à jeter des cocktails Molotov sur des campements Roms de la ville. Il réagissait à un article d'Europe 1, qui annonçait que trois cocktails Molotov avaient été jetés, sans faire de blessé, dans la nuit de jeudi à vendredi contre des caravanes occupées par des familles Roms à Hellemmes (Nord), près de Lille.

Capture écran du tweet envoyé par l'élu UMP Didier Réault, qui encourage à lancer des cocktails Molotov contre les Roms, le 8 juin 2013.
Capture écran du tweet envoyé par l'élu UMP Didier Réault, qui encourage à lancer des cocktails Molotov contre les Roms, le 8 juin 2013. (CAPTURE ÉCRAN / FRANCETV INFO)

Dans ce tweet, Didier Réault écrit : "Bientôt à Marseille pour la même action." Le hashtag #Capelette fait référence au canton de la Capelette, où près de 400 roms d'origine roumaine et bulgare vivent depuis un an dans des conditions sanitaires déplorables, selon France 3 Provence-Alpes.

Largement pris à partie sur Twitter, l'homme politique n'a pas remis en question son tweet mais parlé d'une "exagération de la critique" quand ses détracteurs ont souligné qu'ils s'agissait d'un "appel au meurtre".

"Dix Roms, c'est déjà trop", dit un député UMP

La veille, le concurrent UMP du maire sortant Jean-Claide Gaudin, le député Guy Teissier, était venu rendre visite aux résidents de la Capelette. Il avait tenu des propos très durs envers les Roms, indique marsactu.fr, estimant que "2 000 Roms" présents dans cette ville, c'était "trop". "Même s'ils étaient dix, c'est encore trop", selon lui.

Guy Teissier assure dans cette vidéo que si rien n'est fait, le Front national remportera l'élection. "Ce n'est pas le problème du nombre, argument le maire du 9e et 10e arrondissements de Marseille. C'est le problème de notre capacité à intégrer. Nous n'avons plus de capacité à intégrer." 


2000 Roms sur le territoire métropolitain, c... par marsactu