Seine-Saint-Denis : Les Républicains reprennent la mairie de Noisy-le-Grand au PS

L'élection municipale était organisée après l'annulation du précédent scrutin en juin. 

La mairie de Noisy-le-Grand (Seine-Saint-Denis) est passée à droite, le 20 septembre 2015, après la victoire de Brigitte Marsigny (LR).
La mairie de Noisy-le-Grand (Seine-Saint-Denis) est passée à droite, le 20 septembre 2015, après la victoire de Brigitte Marsigny (LR). (MOULU PHILIPPE / HEMIS.FR / AFP)
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Noisy-le-Grand passe à droite. La candidate des Républicains (LR), Brigitte Marsigny, a remporté, dimanche 20 septembre, l'élection municipale organisée dans cette commune de Seine-Saint-Denis. Le précédent scrutin avait été annulé à la mi-juin par le Conseil d'Etat, notamment à cause d'une irrégularité commise par l'ancienne tête de liste Front national (FN), Maxence Buttey, exclu du parti depuis.

Pas d'alliance entre PS et Front de gauche au second tour

Sur les 15 585 suffrages exprimés, soit un taux de participation de 44,42%, la candidate LR l'emporte avec 46,4% des voix (7 231), devant le maire socialiste sortant Michel Pajon, qui en a obtenu 46,2% (7 198). L'écart entre les deux candidats n'est donc que de 33 voix. Le Front de gauche, qui avait décidé de se maintenir au deuxième tour, faute d'accord avec le candidat socialiste, récolte 7,4% des voix (1 156). Jean-Christophe Cambadélis, le patron du PS, a déploré l'absence d'alliance en pointant du doigt la responsabilité de la liste "des gauches radicales".

"C'est une ville qui est à gauche et qui passe à droite. C'est un immense gâchis", a réagi Michel Pajon, qui a annoncé son intention de déposer un recours. "Le Front de gauche a fait usage du logo du Parti communiste sur son bulletin de vote alors que c'était moi qui avais l'agrément du PC", a-t-il affirmé.