Le viol, un "rapport amoureux" ? La maladresse du candidat FN à Marseille

Stéphane Ravier a comparé le viol à "un rapport amoureux" dans une émission de télé. Il assure avoir voulu répondre par l'absurde à une question sur la légalisation du cannabis.

Le candidat FN à la mairie de Marseille (Bouches-du-Rhône), Stéphane Ravier, sur le plateau de Canal+, le 28 septembre 2013.
Le candidat FN à la mairie de Marseille (Bouches-du-Rhône), Stéphane Ravier, sur le plateau de Canal+, le 28 septembre 2013. (CANAL + )
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Stéphane Ravier réfute tout "dérapage". Invité de Canal+, samedi 28 septembre, le candidat Front national aux élections municipales à Marseille (Bouches-du-Rhône) a assimilé le viol à "un rapport amoureux" dans une émission de Canal +.

"Est-ce qu'il ne faudrait pas légaliser le cannabis ?", lui demande Thierry Ardisson, au sujet des moyens pour lutter contre les trafics et la criminalité dans la cité phocéenne. Réponse immédiate de Stéphane Ravier : "On pourrait légaliser le viol aussi ! Parce que le viol, finalement, c'est un rapport amoureux, qu'une partie des deux souhaite. La deuxième pourrait faire un effort. Si je suis votre raisonnement, c'est la même chose... On pourrait légaliser le viol, ou le vol de voiture."

Ravier évoque "une réponse par l'absurde"

Une phrase reprise in extenso par le quotidien La Provence, dimanche, et qui a suscité une vague de réactions indignées sur les réseaux sociaux.

Mais sur son blog, le candidat frontiste à la mairie de Marseille dénonce "une grossière manipulation de ses propos". "Cette 'proposition' [de légaliser le viol] est bien sûr une réponse par l’absurde à celle (...) de légaliser la vente et la consommation du cannabis", ajoute Stéphane Ravier, sans toutefois revenir sur sa comparaison. 

> Voir la séquence en vidéo (à partir de 21'50'') :Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo