"Moi citoyen" : à la rencontre des indécis

À cinq jours du premier tour, les candidats tentent de séduire le camp des indécis. Ils sont encore 30% aujourd'hui. Augustin Fabié, pour qui ce premier vote n'a rien d'évident, et Michel Fournier, maire Les Voivres dans les Vosges. 

Voir la vidéo
FRANCE 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

En ce dimanche de Rameaux, l'église de Rodez (Aveyron) est pleine à craquer. Et c'est le groupe d'Augustin Fabié qui anime la messe. Même ici, en cette période électorale, la politique n'est jamais très loin. Catholique et pratiquante, la famille Fabié ne veut pas se laisser enfermer dans des clichés. Et cela commence par le choix de leur candidat. Si pour beaucoup, jeune catholique pratiquant rime avec François Fillon, Augustin tient à se distinguer de ce cliché : "Personnellement, je ne suis pas du tout pour "La manif pour tous", et je ne suis pas du tout pour Fillon, et je connais beaucoup de gens catholiques comme moi qui sont exactement pareils que moi." Courtisés comme jamais, ces catholiques s'agacent.

Les Voivres privé d'une connexion fluide à Internet

Michel Fournier, le maire de Les Voivres (Vosges), est obligé de batailler pour tout. Et en ce moment, son combat, c'est internet. Sa commune de 350 habitants n'est toujours pas desservie. Ce matin, il a rendez-vous dans cette entreprise de robotique industrielle. Car son directeur commence à perdre patience. Dans son entreprise, envoyer un fichier par e-mail relève toujours de l'exploit. Ce que Michel Fournier désire pour sa commune, ce sont des réponses concrètes de la part des politiques, car il y a urgence.

Le JT
Les autres sujets du JT
Messe à Castelldefels (Espagne), le 8 décembre 2015.
Messe à Castelldefels (Espagne), le 8 décembre 2015. (CITIZENSIDE/SANNE DERKS / CITIZENSIDE)