Législatives : Le Pen, Philippot, Collard... Découvrez les résultats des figures du Front national au second tour

Le Front national a obtenu huit sièges lors du second tour des législatives, selon notre estimation Ipsos/Sopra Steria. 

Gilbert Collard, Marine Le Pen et Florian Philippot (de gauche à droite).
Gilbert Collard, Marine Le Pen et Florian Philippot (de gauche à droite). (AFP)
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Le Front national sauve la mise. Après avoir tenté – en vain – de créer la surprise à la présidentielle, puis avoir annoncé l'entrée de dizaines de députés FN à l'Assemblée nationale, le parti de Marine Le Pen fait tout de même mieux que les projections au soir du premier tour des législatives, qui lui pronostiquaient un à cinq sièges.

>> Suivez les derniers résultats des législatives dans notre direct

Dimanche 18 juin, huit candidats frontistes ont finalement décroché leur ticket pour le palais Bourbon, selon notre estimation Ipsos/Sopra Steria*. Le FN reste toutefois en proie à de profondes divisions internes. Découvrez les scores des principaux cadres du parti.

Marine Le Pen élue dans le Pas-de-Calais 

Marine Le Pen, lors du premier tour des législatives, à Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais), le 11 juin 2017.
Marine Le Pen, lors du premier tour des législatives, à Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais), le 11 juin 2017. (FRANCOIS LO PRESTI / AFP)

La troisième tentative a donc été la bonne. Après avoir échoué en 2007, puis en 2012 à 118 voix près, Marine Le Pen va, pour la première fois, faire son entrée à l'Assemblée nationale. La présidente du Front national s'impose avec 58,60% des voix dans la 11e circonscription du Pas-de-Calais face à son adversaire de La République en marche, Anne Roquet, qui ne recueille que 41,40% des suffrages.

Cette victoire vient confirmer la dynamique observée lors de la présidentielle : Marine Le Pen était arrivée en tête du second tour à Hénin-Beaumont avec 58,17% des suffrages, soit le 6e meilleur score du FN sur les 577 circonscriptions. Ce succès personnel vient s'ajouter à un résultat plutôt positif pour le parti, qui obtient huit sièges. Cependant, pas de quoi former un groupe FN, dont Marine Le Pen se voyait en patronne.

>> Découvrez l'intégralité des résultats dans la 11e circonscription du Pas-de-Calais

Florian Philippot encore défait en Moselle

Le vice-président du FN, Florian Philippot, le 2 décembre 2016, à Paris. 
Le vice-président du FN, Florian Philippot, le 2 décembre 2016, à Paris.  (CITIZENSIDE/YANN KORBI /AFP)

Lors de l'entre-deux-tours, il avait décrété "la mobilisation générale". Cela n'a visiblement pas suffi. Dans la 6e circonscription de Moselle, Florian Philippot, pourtant arrivé en tête avec 23,79% des suffrages lors du premier tour, est battu par le candidat de La République en marche, Christophe Arend, qui a bénéficié du report d'une partie des voix du candidat des Républicains et du divers gauche, Laurent Kleinhentz. Le vice-président du FN a reconnu sa défaite dimanche soir sur BFMTV.

Ce n'est pas la première défaite qu'il essuie dans la région. Florian Philippot avait déjà échoué, dans cette même circonscription, aux législatives de 2012, puis aux municipales de 2014 à Forbach. Mais ce nouvel échec pourrait avoir de lourdes conséquences pour lui. L'homme, qui n'avait pas jugé utile d'ouvrir une permanence dans la ville et mené une campagne "toute molle", selon les journalistes du Républicain lorrain, voit sa position très fragilisée au sein du FN. Il pourrait bien être écarté lors du prochain congrès du parti, prévu début 2018. 

>> Découvrez l'intégralité des résutats dans la 6e circonscription de Moselle

Gilbert Collard sauve son siège dans le Gard

Le député sortant du Gard, Gilbert Collard, en meeting à Le Cailar (Gard), le 14 juin 2017.
Le député sortant du Gard, Gilbert Collard, en meeting à Le Cailar (Gard), le 14 juin 2017. (PASCAL GUYOT / AFP)

Il sauve de peu son fauteuil de député. Elu en 2012 avec Marion Maréchal-Le Pen, Gilbert Collard bat finalement Marie Sara, la candidate de La République en marche dans la 2e circonscription du Gard. L'ex-avocat, qui devançait légèrement sa rivale au premier tour, obtient 50,16% des voix, contre 49,84% pour la torera.

Cinq semaines plus tôt, Marine Le Pen était arrivée largement en tête dans cette circonscription au premier tour de l'élection présidentielle (33,5 % des voix, contre 17,4 % pour Emmanuel Macron). Durant l'entre-deux-tours, Gilbert Collard avait appelé à la mobilisation des habitants de sa circonscription. "Si tous les électeurs du Front avaient voté, je passais au premier tour", se lamentait-il, cité par Le Monde.

>> Découvrez l'intégralité des résultats dans la 2e circonscription du Gard

Louis Aliot remporte (enfin) son pari dans les Pyrénées-Orientales

Le vice-président du FN, Louis Aliot, lors de l\'inauguration du QG de campagne de Marine Le Pen, le 16 novembre 2016, à Paris. 
Le vice-président du FN, Louis Aliot, lors de l'inauguration du QG de campagne de Marine Le Pen, le 16 novembre 2016, à Paris.  (CITIZENSIDE/CHRISTOPHE BONNET / AFP)

Il a échappé à une quatrième défaite. Louis Aliot sera le député de la 2e circonscription des Pyrénées-Orientales, après trois tentatives infructueuses. Le vice-président du FN obtient 50,56% des suffrages, contre 49,44% pour la candidate de La République en marche, Christine Espert. Cette dernière n'a finalement pas suffisamment bénéficié du report d'une partie des voix du député LR sortant, Fernand Siré, qui avait obtenu 13,30% au premier tour. 

Dans ce territoire contrasté entre la côte, les contreforts pyrénéens et la banlieue nord de Perpignan, l'eurodéputé, compagnon de Marine Le Pen, a fait une campagne loin des médias, briguant le siège du seul député de droite du département. Il a réussi son pari.

>> Découvrez l'intégralité des résultats dans la 2e circonscription des Pyrénées-Orientales

Damien Philippot ne convainc pas dans l'Aisne

Damien Philippot, candidat dans l\'Aisne, le 2 juin 2017.
Damien Philippot, candidat dans l'Aisne, le 2 juin 2017. (FRANCOIS NASCIMBENI / AFP)

Damien Philippot, ancien directeur d'études chez Ifop, avait été parachuté dans la 1re circonscription de l’Aisne, le département où Marine Le Pen avait réalisé son meilleur score. Mais le résultat réalisé par la présidente du FN n'a pas suffi à faire élire le frère de Florian Philippot. Il obtient 43,78% des voix, loin derrière la candidate de La République en marche, Aude Bono-Vandorme, qui recueille 56,22% des voix.

Cette dernière a bénéficié du report d'une partie des voix du candidat de la droite et du centre Christophe Coulon (16,20% au premier tour), de la socialiste Fawaz Karimet (13,92%), du mélenchoniste Jean-Marc Chamblay (7,11%) et de l'écologiste Brigitte Fournié-Turquin (3,74%).

>> Découvrez l'intégralité des résultats de la 1re circonscription de l'Aisne

* Estimation Ipsos/Sopra Steria pour France Télévisions, Radio France, "Le Point", France 24 et LCP-AN.