Résultats Législatives : élue dans le Pas-de-Calais, Marine Le Pen va faire son entrée à l'Assemblée nationale

Après deux tentatives infructueuses, en 2007 et en 2012, la présidente du Front national a été élue dimanche députée de la 11e circonscription , à Hénin-Beaumont.

La présidente du Front national, Marine Le Pen, le 11 juin 2017 à Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais).
La présidente du Front national, Marine Le Pen, le 11 juin 2017 à Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais). (SARAH ALCALAY / SIPA)
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Marine Le Pen va quitter le Parlement européen pour l'Assemblée nationale. La présidente du Front national a été élue, dimanche 18 juin, députée de la 11e circonscription du Pas-de-Calais, avec 58,60% des voix. Une victoire qui vient s'ajouter à des résultats moins décevants que prévu pour son parti lors de ces élections législatives.

>> Suivez les derniers résultats des législatives dans notre direct

Le contexte

En 2007, son adversaire socialiste l'avait nettement battue au second tour. En 2012, il ne lui avait manqué que 118 voix. Alors après sa défaite au second tour de l'élection présidentielle, début mai, et malgré la "fatigue" évoquée par ses proches, Marine Le Pen n'a pas hésité très longtemps avant de tenter une troisième fois sa chance dans la 11e circonscription du Pas-de-Calais : "Je n'imaginais pas ne pas être à la tête de mes troupes dans une bataille que je considère comme fondamentale."

D'autant que dans cette circonscription des Hauts-de-France, Marine Le Pen a recueilli pas moins de 58,17% des voix au second tour de l'élection présidentielle. Soit le sixième meilleur score du Front national sur les 577 circonscriptions françaises. Sans grande surprise, la présidente du FN est aussi arrivée en tête du premier tour de l'élection législative, dimanche 11 juin, en recueillant 46,02% des suffrages, loin, très loin devant son adversaire de La République en marche, Anne Roquet (16,43%). Seule ombre au tableau : comme partout en France, le scrutin a été marqué par une forte abstention, si bien que Marine Le Pen n'a récolté "que" 19 997 voix, contre 22 460 voix cinq ans plus tôt.

Le résultat

Marine Le Pen a recueilli 58,60% des voix face à la candidate LREM Anne Roquet (41,40%). Le maire d'Hénin-Beaumont, Steeve Briois, avait annoncé sur Twitter la victoire de Marine Le Pen, avec 67% des voix dans cette seule commune.

>> Découvrez les résultats complets de la 11e circonscription du Pas-de-Calais

La réaction

"Les électeurs m'ont élue à près de 58%. Leur confiance est pour moi un très grand honneur", a réagi Marine Le Pen depuis Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais), annonçant du même coup l'élection d'"au moins six" députés FN. Elle a en revanche dénoncé le "scandale démocratique" qui empêche selon elle son parti, malgré ses millions de voix à la présidentielle, de constituer un groupe parlementaire. "Il est vital pour notre démocratie d'instaurer le scrutin proportionnel pour les élections législatives", a-t-elle déclaré.

L'avenir

Malgré la victoire d'une poignée de députés FN, Marine Le Pen ne pourra pas constituer de groupe parlementaire. Surtout, Marine Le Pen va devoir remettre son parti sur la bonne voie. Après un débat d'entre-deux-tours face à Emmanuel Macron dont elle a elle-même convenu qu'il avait été raté, quelque chose s'est fissuré au Front national avec des dissensions internes, des critiques sur les choix stratégiques et une campagne laborieuse.

Finalement, les électeurs frontistes se sont démobilisés et le parti est passé très loin de ses objectifs initiaux. Il y a quelques mois, ses cadres les plus ambitieux espéraient une cinquantaine de députés : ils ne seront finalement que 8. La préparation du prochain congrès du FN, prévu début 2018, risque donc d'être mouvementée.

Enfin, Marine Le Pen va devoir affronter la justice dans l'affaire du financement du Front national, tout comme dans celle de la sous-estimation de son patrimoine immobilier, et celle des soupçons d'emplois fictifs au Parlement européen. Dans cette dernière affaire, Marine Le Pen a refusé durant la campagne de répondre à la convocation des juges en vue d'une possible mise en examen. Mais elle n'a fait que repousser l'échéance.