Législatives : à Paris, Myriam El Khomri perd dans une circonscription ancrée à gauche

L'ancienne ministre du Travail s'incline face à Pierre-Yves Bournazel, candidat pour le parti Les Républicains. Dans cette circonscription, les deux candidats se revendiquaient de la majorité présidentielle. 

Myriam El Khomri, en campagne à Paris, le 13 juin 2017. 
Myriam El Khomri, en campagne à Paris, le 13 juin 2017.  (TRISTAN REYNAUD/SIPA)
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Elle était arrivée deuxième au premier tour des élections législatives. Myriam El Khomri a été éliminée au second tour, dimanche 18 juin, face au candidat Les Républicains. L'ancienne ministre du Travail se présentait dans la 18e circonscription de Paris, un fief de gauche depuis 1997, mais elle s'incline face à Pierre-Yves Bournazel. 

>> Suivez en direct les derniers résultats du second tour des législatives

Le contexte

Dans cette circonscription, La République en marche n'avait investi aucun candidat. Une façon d'aider Myriam El Khomri, l'ancienne ministre du Travail investie par le parti socialiste, qui revendiquait le "soutien officiel" du président. Mais son adversaire, le républicain Pierre-Yves Bournazel, s'est lui réclamé du soutien du premier ministre Edouard Philippe, créant une certaine confusion parmi les électeurs.

Pour ne rien arranger, des sources à l'Elysée, contactées par plusieurs médias, prenaient leurs distances avec le "soutien officiel" apporté à Myriam El Khomri. Les deux candidats sont jugés "légitimes localement" et portent "les valeurs de la majorité" présidentielle, commente le Palais auprès de L'Express : "Le choix avait été fait de laisser les électeurs trancher au premier tour, ils feront de même au second tour."

Au premier tour, c'est Pierre-Yves Bournazel qui est sorti en tête avec dix points d'avance sur Myriam El Khomri. La gauche de la gauche, qui présentait deux candidats hostiles à la loi Travail, a elle remporté plus de 30% des voix. Elle détenait donc les clefs du second tour.

Le résultat

L'ancienne ministre du Travail paye certainement ici la loi qui porte son nom. Ce texte avait fracturé la gauche sous François Hollande et fortement déplu à la gauche radicale, bien implantée dans cette circonscription socialiste depuis 1997. 

>> Découvrez les résultats complets dans la 18e circonscription de Paris

La réaction

Myriam El Khomri n'a pas encore réagi à ce résultat.

L'avenir

Myriam El Khomri conserve uniquement son mandat de conseillère de Paris. Quel rôle pourra-t-elle jouer dans la reconstruction de la gauche ? Elle est l'une des rares candidates à avoir conservé le logo du PS sur sa propagande électorale. Mais au sein même du parti, sa loi a laissé une fracture béante.