Les mauvais perdants des législatives

Il y a des candidats malheureux qui n'ont pas hésité à exprimer leur sentiment de tristesse, parfois d'aigreur, la plupart sur les réseaux sociaux ce lundi 12 juin.

Voir la vidéo
France 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

"Henri Guaino a chipé en direct son prix de mauvais perdant à Mélenchon", a tweeté ce lundi Maitre Eolas. En effet, Henri Guaino, éliminé dimanche au premier tour des législatives à Paris, a dit de son électorat qu'il était "à vomir".

Autre mauvais perdant, Thierry Mariani, ancien député LR des Français de l'étranger, qui a écrit sur Twitter lundi : "Le raz-de-marée, balayant les sortants, montre aussi que le travail de terrain au service de nos concitoyens n'amène aucune reconnaissance".

"Les gens ont voté plages et soleil"

Pour le FN , le mauvais perdant c'est Stéphane Ravier, qui a tweeté dimanche : "Les gens aujourd'hui ont voté plages, barbecues et soleil. Il ne faudra pas se plaindre dans six mois !".

Pour le PS, François Lamy, proche de Martine Aubry éliminé dans le Nord, a désigné les coupables sur Twitter : "Dans cette soirée de Berezina pour la gauche, un grand merci à François Hollande et Manuel Valls..."

Le JT
Les autres sujets du JT
Henri Guaino à l\'Assemblée nationale, le 7 février 2017. 
Henri Guaino à l'Assemblée nationale, le 7 février 2017.  (LIONEL BONAVENTURE / AFP)