Législatives : un collectif co-présidé par Francis Lalanne investit "577 candidats éco-citoyens"

Le député centriste béarnais Jean Lassalle, candidat à l'élection présidentielle, a indiqué qu'il soutenait les candidats éco-citoyens.

Francis Lalanne lors du quart de finale de l\'Euro entre la France et l\'Islande, au Stade de France de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), le 3 juillet 2016.
Francis Lalanne lors du quart de finale de l'Euro entre la France et l'Islande, au Stade de France de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), le 3 juillet 2016. (FRANCK FIFE / AFP)
avatar
franceinfo avec AFPFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Ils veulent "changer le système". Un collectif réunissant 28 mouvements politiques "citoyens et écologistes" a annoncé, dimanche 12 février, avoir investi des candidats dans chacune des 577 circonscriptions pour les législatives de juin. Le collectif 100%, co-présidé par le chanteur Francis Lalanne, réunit notamment les mouvements Démocratie21, le Parti Breton, Alternative Démocrate, le Front Vert, le "Parti citoyen pour les animaux"...

Le "message principal" de ce collectif intitulé 100% est "la moralisation de la vie politique et l'affirmation d'un nouveau paradigme sociétal pour aller de notre dépendance à l'avoir vers la société de l'être", est-il expliqué dans un communiqué.

"Vers une société de la coopération"

Francis Lalanne, co-président de 100%, a fait valoir dans ce communiqué que "nous devons nous engager à 100% dans les législatives. Car pour la présidentielle on n'a pas d'alternative. Les candidats des sondages appartiennent au système. Nous, nous voulons changer de système."

"Dans une société qui se précarise, qui se paupérise, 100% veut aller vers une société de la coopération plutôt que la compétition", a fait valoir Francis Lalanne, qui s'était présenté en 2009 aux élections européennes sous une étiquette écologiste, en prônant "consommation collaborative, économie circulaire, monnaies locales..."

Le député centriste béarnais Jean Lassalle, candidat à l'élection présidentielle, a indiqué qu'il soutenait les candidats  éco-citoyens. "La France mérite un débat présidentiel à la dimension de son Histoire, seuls les citoyens peuvent l'exiger", a-t-il dit, cité dans le même communiqué.