Législatives : NKM, Woerth, Ciotti... Découvrez les résultats des figures des Républicains au second tour

Franceinfo fait le tour des scores des ténors du parti Les Républicains au second tour des élections législatives.

Eric Ciotti, Eric Woerth, Nathalie Kosciusko-Morizet, Christian Jacob et David Douillet.
Eric Ciotti, Eric Woerth, Nathalie Kosciusko-Morizet, Christian Jacob et David Douillet. (AFP)
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Les Républicains et l'UDI espéraient, un temps, imposer une cohabitation à Emmanuel Macron. Le pari est raté : leur alliance n'aura finalement que 126 sièges à l'Assemblée, selon notre estimation Ipsos/Sopra Steria*, contre 225 aujourd'hui. Des résultats décevants, au regard des 355 candidats de La République en marche vainqueurs du second tour des élections législatives, dimanche 18 juin.

>> Suivez en direct les résultats du premier tour des législatives

La droite et le centre pourront toutefois faire entendre leur voix à travers quelques ténors du parti élus, comme Eric Ciotti, Christian Jacob ou Eric Woerth. D'autres ont eu moins de chance. Franceinfo fait le tour des résultats des personnalités.

Nathalie Kosciusko-Morizet battue à Paris

Nathalie Kosciusko-Morizet participe à un meeting à Toulouse (Haute-Garonne), le 22 novembre 2016.
Nathalie Kosciusko-Morizet participe à un meeting à Toulouse (Haute-Garonne), le 22 novembre 2016. (REMY GABALDA / AFP)

Elle espérait beaucoup de ces élections. Nathalie Kosciusko-Morizet, députée sortante de l'Essonne, a été battue dans la 2e circonscription de Paris, avec 45,47 % des voix, face au candidat LREM, Gilles Le Gendre (54,53 %). "Malgré un net sursaut des électeurs en faveur de ma candidature par rapport au premier tour, Gilles Le Gendre a remporté l'élection législative dans la 2ème circonscription", a-t-elle écrit sur sa page FacebookCe chef d'entreprise de 59 ans, ancien patron de journaux économiques (Challenges, le groupe Expansion) va donc faire son entrée à l'Assemblée le 27 juin.

De son côté, Nathalie Kosciusko-Morizet avait affirmé ne pas avoir de "plan B" en cas de défaite. "Je réfléchirai aux meilleurs moyens de me rendre utile et de faire en sorte que cette droite moderne, ouverte et proeuropéenne puisse se faire entendre", avait-elle déclaré sur RTL.

>> Découvrez les résultats complets dans la 2e circonscription de Paris

Christian Jacob résiste en Seine-et-Marne

Christian Jacob à l\'Assemblée nationale (Paris), le 7 juin 2016.
Christian Jacob à l'Assemblée nationale (Paris), le 7 juin 2016. (THOMAS SAMSON / AFP)

Il conserve son siège. Dans la 4e circonscription de Seine-et-Marne, Christian Jacob obtient 61,77% des voix. Il se place donc devant Emmanuel Marcadet, le maire de Bray-sur-Seine investi par La République en marche, qui ne recueille que 38,23% des voix.

Dans un entretien au Figaro (article payant), Christian Jacob se disait "satisfait d'avoir résisté dans [sa] circonscription" au premier tour. Il évoquait cependant sa "très vive tristesse et un profond sentiment d'injustice de constater que le travail remarquable de [ses] amis ne leur [avait] pas toujours permis de faire face aux vents contraires".

>> Découvrez les résultats dans la 4e circonscription de Seine-et-Marne

Eric Woerth sauve son siège dans l'Oise

Eric Woerth, le 16 mai 2017 à Paris.
Eric Woerth, le 16 mai 2017 à Paris. (SADAK SOUICI / CITIZENSIDE / AFP)

"On a besoin d’aide", glissait Eric Woerth en campagne pendant l'entre-deux-tours. L'ancien ministre et maire de Chantilly était en effet en difficulté dans la 4e circonscription de l'Oise, où il a mobilisé François Baroin et Valérie Pécresse pour venir le soutenir, comme le raconte Le Parisien (article payant).

Cela a-t-il contribué à inverser la tendance ? Eric Woerth a finalement été élu, avec 51,98% des voix, devant Stéphanie Lozano, candidate de La République en marche et ancienne socialiste, et sauve son siège, qu'il détient depuis 2002. Un score néanmoins en deçà de celui qu'il avait réalisé lors du précédent scrutin : en 2012, il avait obtenu 59,23% au second tour.

>> Découvrez les résultats complets dans la 4e circonscription de l'Oise

Eric Ciotti l'emporte dans les Alpes-Maritimes

Eric Ciotti, le 17 avril 2017 à Nice (Alpes-Maritimes).
Eric Ciotti, le 17 avril 2017 à Nice (Alpes-Maritimes). (ERICK GARIN / CITIZENSIDE / AFP)

Il s'agissait d'un point chaud de l'entre-deux-tours. Dans la 1re circonscription des Alpes-Maritimes, le député Eric Ciotti a remporté le second tour des élections législatives avec 56,21% des voix devant son adversaire LREM, l'avocate Caroline Reverso-Meinietti (43,79%). Durant la campagne, Eric Ciotti n'avait pas pu compter sur le soutien du maire de Nice. Christian Estrosi avait jugé, sur le site de Nice-Matin, que Caroline Reverso-Meinietti menait "une campagne propre et pas idéologique"

>> Découvrez les résultats dans la 1re circonscription des Alpes-Maritimes

Thierry Solère confirmé dans les Hauts-de-Seine

Thierry Solère, le 29 janvier 2017 à Paris.
Thierry Solère, le 29 janvier 2017 à Paris. (DENIS PREZAT / CITIZENSIDE / AFP)

Dans la 9e circonscription des Hauts-de Seine, Thierry Solère a annoncé sa réélection. Avec 56,53% des voix, le candidat "Macron compatible" devance donc sa principale rivale également encartée Les Républicains, Marie-Laure Godin (43,47 %). Une fois sa place retrouvée à l'Assemblée, Thierry Solère compte soutenir la majorité présidentielle, réduisant ainsi la force d'opposition de droite.

"Si on ne vote pas la confiance, ça veut dire qu'on vote la défiance, ça veut dire qu'on cherche à faire tomber le gouvernement, a défendu le député LR sur CNewsFranchement, ce sont des postures, moi je n'ai pas envie de faire tomber un gouvernement qui est légitime et que les Français ont choisi."

>> Découvrez les résultats complets dans la 9e circonscription des Hauts-de Seine

David Douillet n'est pas reconduit dans les Yvelines

David Douillet, le 16 mai 2017 à Paris.
David Douillet, le 16 mai 2017 à Paris. (MAXPPP)

Il n'a pas remporté ce combat. Avec seulement 43,37 % des voix, David Douillet, ancien champion olympique de judo, a été détrôné par la candidate LREM Florence Granjus (56,53 %), dans la 12e circonscription des Yvelines.

Il était en ballottage très défavorable et exprimait déjà sa "déception", au soir du premier tour, raconte le site 78actu. David Douillet avait toutefois marqué son "soutien" à "l'action du président de la République". "Je veux que le président réussisse", avait-il affirmé dimanche 11 juin. 

>> Découvrez les résultats complets dans la 12e circonscription des Yvelines

* Estimation Ipsos/Sopra Steria pour France Télévisions, Radio France, Le Point, France 24 et LCP-AN.