Législatives : Filippetti, Valls, Le Foll... Découvrez les résultats des ténors socialistes

Le PS enregistre une gifle historique, mais qu'en est-il de ses principaux ténors ?

Des ténors du Parti socialiste, le 29 août 2016 lors d\'un meeting à Colomiers (Haute-Garonne).
Des ténors du Parti socialiste, le 29 août 2016 lors d'un meeting à Colomiers (Haute-Garonne). (MAXPPP)
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Le Parti socialiste a subi, dimanche 11 juin, une très lourde défaite au premier tour des élections législatives. Avec seulement 10% des voix au plan national, selon une estimation Ipsos/Sopra Steria pour France Télévisions et Radio France*, le PS signe son plus mauvais score aux élections législatives depuis sa création en 1969. Mais dans le détail, qu'en est-il de ses principales figures ?

>> Suivez en direct toutes les réactions à l'issue du premier tour

Sans concurrent LREM, Marisol Touraine résiste en Indre-et-Loire

Marisol Touraine, le 1er février 2017 au palais de l\'Elysée, à Paris.
Marisol Touraine, le 1er février 2017 au palais de l'Elysée, à Paris. (YANN BOHAC / CITIZENSIDE / AFP)

Candidate à sa réélection dans la 3e circonscription d'Indre-et-Loire, Marisol Touraine arrive en première position (28,54%) devant la candidate UDI soutenue par Les Républicains, Sophie Auconie (20,02%), et la candidate de La France insoumise Sylvie Adolphe (13,70%).

Pour cette campagne, l'ancienne ministre de la Santé a bénéficié de l'indulgence de La République en marche, qui n'a pas présenté de concurrent face à elle. Ses affiches de campagne, qui ne montrent pas le logo du PS et reprennent les codes de la campagne d'Emmanuel Macron, ont cependant suscité la colère de militants socialistes locaux.

>> Les résultats complets de la 3e circonscription d'Indre-et-Loire

A Trappes, Benoît Hamon sorti dès le premier tour

Le candidat à l\'élection présidentielle Benoît Hamon, lors de sa défaite au premier tour, le 23 avril 2017. 
Le candidat à l'élection présidentielle Benoît Hamon, lors de sa défaite au premier tour, le 23 avril 2017.  (MARTIN BUREAU / AFP)

Une deuxième claque électorale en l'espace de deux mois pour Benoît Hamon. Après son très faible score à la présidentielle (6,36%), le socialiste passe à la trappe dès le premier tour des législatives dans la 11e circonscription des Yvelines. L’ancien ministre de l’Education termine troisième en obtenant 22,59% des suffrages. Il a reconnu sa défaite "à 80 voix près" avec le canndidat Les Républicains Jean-Michel Fourgous (23,09%). C'est lui qui affrontera au second tour la candidate de La République en marche, Nadia Hai (32,98).

>> Les résultats complets de la 11e circonscription des Yvelines

A Evry, Manuel Valls talonné par La France insoumise

Manuel Valls, en campagne à Evry (Essonne), le 23 mai 2017.
Manuel Valls, en campagne à Evry (Essonne), le 23 mai 2017. (MAXPPP)

Privé de l'investiture d'En marche !, tout comme de celle du Parti socialiste, Manuel Valls (25,45%) a annoncé arrivé "nettement en tête" du premier tour dans la 1ère circonscription de l'Essonne en obtenant 25,45% des voix. Il devance la candidate de La France insoumise, Farida Amrani (17,61%). 

L'ancien Premier ministre explique que le second tour est désormais "un choix de clarification". En 2012, il avait obtenu 48,6% des voix au premier tour dans la 1ère circonscription de l'Essonne qui comprend la ville d'Evry, dont il a été maire pendant onze ans.

>> Les résultats complets de la 1re circonscription de l'Essonne

Najat Vallaud-Belkacem en ballottage défavorable à Villeurbanne

Najat Vallaud-Belkacem, candidate PS dans la 6e circonscription du Rhône, le 1er juin 2017 à Villeurbanne.
Najat Vallaud-Belkacem, candidate PS dans la 6e circonscription du Rhône, le 1er juin 2017 à Villeurbanne. (JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP)

Investie dans la 6e circonscription du Rhône à Villeurbanne, une ville historiquement socialiste, Najat Vallaud-Belkacem est largement distancée par le candidat de La République en marche, Bruno Bonnell. L'ancienne ministre de l'Education obtient seulement 16,54% des voix. Le candidat de la République en marche, Bruno Bonnell, est loin devant (36,69%). Ce faible score lui permet d'accéder au second tour, mais ses chances de victoire sont néanmoins très faibles. 

>> Les résultats complets de la 6e circonscription du Rhône

Elisabeth Guigou éliminée en Seine-Saint-Denis

La socialiste Elisabeth Guigou, le 23 novembre 2015, à Paris.
La socialiste Elisabeth Guigou, le 23 novembre 2015, à Paris. (IBO / SIPA)

Elle aussi fait partie de la longue liste des ténors socialistes victimes d'une sortie de route. Elisabeth Guigou a annoncé elle-même sur Twitter son élimination dès le premier tour dans la 6e circonscription de la Seine-Saint-Denis. L'ancienne ministre de la Justice remercie ses soutiens : "Merci à tous les militants, électeurs et amis. Une page se tourne. Je suis fière de tout ce que nous avons accompli ensemble." Elle termine troisième, avec 17,79%.  Le second tour se jouera entre la candidate de La République en marche arrivée en tête, Alexandre Aïdara (27,32%), et celui de La France insoumise, Bastien Lachaud (19,35%).

>> Les résultats complets de la 6e circonscription de la Seine-Saint-Denis

A Paris, Jean-Christophe Cambadélis éliminé

Jean-Christophe Cambadélis, le 29 mai 2017, au siège du Parti socialiste, rue de Solférino à Paris.
Jean-Christophe Cambadélis, le 29 mai 2017, au siège du Parti socialiste, rue de Solférino à Paris. (MAXPPP)

Jean-Christophe Cambadélis perd son siège de député, qu'il occupait depuis 1988 (avec une interruption entre 1993 et 1997). Dans la 16e circonscription de Paris, le premier secrétaire du Parti socialiste arrive en quatrième position avec moins de 10% des voix, selon des résultats provisoires. C'est une vraie claque pour le patron du PS, largement battu par le jeune secrétaire d'Etat au Numérique, Mounir Mahjoubi, candidat de La République en marche (37%).

Au second tour, il affrontera la candidate de La France insoumise, Sarah Legrain (environ 20% des voix).

>> Les résultats complets de la 16e circonscription de Paris

Stéphane Le Foll en recul dans la Sarthe

Stéphane Le Foll, candidat dans le 4e circonscription de la Sarthe, le 20 mai 2017 au Mans.
Stéphane Le Foll, candidat dans le 4e circonscription de la Sarthe, le 20 mai 2017 au Mans. (PATRICK SICCOLI / SIPA)

Egalement épargné par La République en marche, Stéphane Le Foll arrive en première position dans sa 4e circonscription de la Sarthe avec 30,31% des voix, devant le candidat LR-UDI Emmanuel Franco (22,15%). L'ancien ministre de l'Agriculture voit toutefois son score reculer de plus de quinze points par rapport à 2012. Le second tour n'est donc pas joué sur ce territoire arraché par le PS en 2012 après trente-et-un ans de mandats de François Fillon.

>> Les résultats complets de la 4e circonscription de la Sarthe

Aurélie Filippetti battue en Moselle

Aurélie Filippetti, le 24 mars 2017 à Thionville (Moselle).
Aurélie Filippetti, le 24 mars 2017 à Thionville (Moselle). (MAXPPP)

Elle disparaît dès le premier tour. Ministre de la Culture de 2012 à 2014 avant de passer du côté des frondeurs, Aurélie Filippetti perd le siège qu'elle avait conquis en 2006. Elle n'arrive que troisième du premier tour dans la première circonscription de Moselle avec 11,80% des voix, loin derrière le candidat de La République en marche Belkhir Belhaddad (28,03%) et la frontiste Laurence Burg (18,30%), qui s'affronteront au second tour.

>> Les résultats complets de la 1ère circonscription de Moselle

Matthias Fekl éliminé dans le Lot-et-Garonne

L\'ancien ministre de l\'Intérieur Matthias Fekl devant l\'Elysée, le 5 avril 2017.
L'ancien ministre de l'Intérieur Matthias Fekl devant l'Elysée, le 5 avril 2017. (BERTRAND GUAY / AFP)

Lui aussi perd son siège dès le premier tour. Le député PS sortant de la 2e circonscription du Lot-et-Garonne a été éliminé à l'issue du premier tour. Celui qui a été le dernier ministre de l'Intérieur de François Hollande se classe en troisième position, en obtenant 17% des voix. Au second tour, le duel aura lieu entre le candidat de La République en marche Alexandre Freschi (28,39%) et la candidate FN Hélène Laporte (20,32%).  

>> Les résultats complets de la 2e circonscription du Lot-et-Garonne

Juliette Méadel éliminée en Seine-et-Marne

L\'ancienne secrétaire d\'Etat aux victimes Juliette Méadel, à Montargis (Loiret), le 19 septembre 2016.
L'ancienne secrétaire d'Etat aux victimes Juliette Méadel, à Montargis (Loiret), le 19 septembre 2016. (GUILLAUME SOUVANT / AFP)

Encore une ancienne membre du gouvernement qui prend la porte. L'ancienne secrétaire d'Etat chargée de l'aide aux victimes est éliminée dès le premier tour dans la 10e circonscription de Seine-et-Marne. Juliette Méadel n'arrive qu'en cinquième position (8,31%), loin derrière la candidate de La République en marche Stéphanie Do (38,12%) et celui de La France insoumise Maxime Laisney (15,02%).

>> Les résultats complets de la 10e circonscription de Seine-et-Marne

A Paris, Myriam El Khomri est au second tour

Myriam El Khomri, le 2 juin 2017 à Paris.
Myriam El Khomri, le 2 juin 2017 à Paris. (PATRICE PIERROT / CITIZENSIDE / AFP)

L'ancienne ministre du Travail jouait gros dans la 18e circonscription de Paris. Autoproclamée candidate de la majorité présidentielle, elle arrive deuxième de ce premier tour avec 20,02% des voix, derrière son concurrent LR-UDI Pierre-Yves Bournazel (31,13%), qui revendique aussi ce titre. Tous les deux s'affronteront au second tour dans une semaine.

>> Les résultats complets de la 18e circonscription de Paris

Razzy Hammadi sorti en Seine-Saint-Denis

Le socialiste Razzy Hammadi à l\'Elysée, le 8 décembre 2015. 
Le socialiste Razzy Hammadi à l'Elysée, le 8 décembre 2015.  (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)

Encore un candidat socialiste sortant qui ne réussira pas son pari. Razzy Hammadi est lui aussi éliminé dès le premier tour dans la 7e circonscription de la Seine-Saint-Denis. Avec seulement 9,85% des voix, il n'arrive qu'en quatrième position.

Dans cette circonscription très disputée, c'est finalement Alexis Corbière (La France insoumise) qui se qualifie au second tour avec Halima Menhoudj (La République en marche).  

>> Les résultats complets de la 7e circonscription de Seine-Saint-Denis

Alexis Bachelay éliminé dans les Hauts-de-Seine

Le socialiste Alexis Bachelay, à l\'Assemblée nationale, le 10 mai 2016. 
Le socialiste Alexis Bachelay, à l'Assemblée nationale, le 10 mai 2016.  (MAXPPP)

Lui aussi s'ajoute à la longue liste des ténors socialistes qui disparaissent dès le premier tour. Alexis Bachelay ne sera pas reconduit député de la 1ère circonscription des Hauts-de-Seine. Le candidat sortant termine seulement à la quatrième place (9,33%). Au second tour, l'affrontement se fera entre Isia Khalfi, la candidate de La République en marche, arrivée largement en tête (29,57%) et la communiste Elsa Faucillon (16,69%).

>> Les résultats complets de la 1ère circonscription des Hauts-de-Seine

* Estimation Ipsos/Sopra Steria pour France Télévisions, Radio France, "Le Point", France 24 et LCP-AN.