Législatives : Le Pen, Valls, NKM... Ce que disent les derniers sondages dans les circonscriptions phares

A l'approche du scrutin des 11 et 18 juin, franceinfo compile les enquêtes réalisées dans quelques-unes des circonscriptions les plus médiatiques.

Les prochaines élections législatives auront lieu les 11 et 18 juin 2017.
Les prochaines élections législatives auront lieu les 11 et 18 juin 2017. (MAXPPP)
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

A quoi ressemblera l'hémicycle de l'Assemblée nationale au lendemain des élections législatives ? Un peu plus d'un mois après l'élection d'Emmanuel Macron à la présidence de la République, les Français inscrits sur les listes électorales sont à nouveau appelés aux urnes, les dimanches 11 et 18 juin, pour élire les 577 députés qui siégeront au Palais-Bourbon pour les cinq années à venir. A l'approche du scrutin, franceinfo compile les sondages réalisés dans quelques-unes des circonscriptions les plus médiatiques.

A Hénin-Beaumont, Marine Le Pen dans une position confortable

Marine Le Pen, le 19 mai 2017, à Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais).
Marine Le Pen, le 19 mai 2017, à Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais). (PHILIPPE HUGUEN / AFP)

Quel sondage ? Le dernier sondage dans la 11e circonscription du Pas-de-Calais a été réalisé par l'Ifop et publié le mercredi 7 juin dans La Voix du Nord

Quelles intentions de vote au 1er tour ? Marine Le Pen arrive largement en tête des intentions de vote, selon cette enquête. En tenant compte des marges d'erreur, la présidente du Front national obtiendrait entre 40% et 48% des voix. Les autres prétendants pointent loin derrière. Le député PS sortant, Philippe Kemel, ne recueillerait qu'entre 11,7% et 17,3%, dans le même ordre de grandeur que la candidate LREM, Anne Roquet (entre 12,7% et 18,3%), et le candidat de La France insoumise (entre 10,8% et 16,2%), Jean-Pierre Carpentier.

Gilbert Collard en difficulté dans le Gard

Gilbert Collard pose devant une affiche de campagne, le 1er juin 2017, à Gallician (Gard).
Gilbert Collard pose devant une affiche de campagne, le 1er juin 2017, à Gallician (Gard). (PASCAL GUYOT / AFP)

Quel sondage ? Le dernier sondage dans la 2e circonscription du Gard a été effectué par l'institut Ifop et publié le dimanche 4 juin dans Le JDD.

Quelles intentions de vote au 1er tour ? Selon cette enquête, Gilbert Collard arrive en première position des intentions de vote à l'issue du premier tour. En prenant en compte la marge d'erreur, le député sortant affilié au FN obtiendrait entre 28,3% et 35,7%. Il devancerait d'une très courte tête la candidate LREM, la torera Marie Sara, qui se situerait entre 27,3% et 34,7%. Un peu plus loin, la candidate LR, Pascale Mourrut, serait entre 14,5% et 20,5% et la candidate de La France insoumise, Danielle Floutier, obtiendrait entre 12,2% et 16,8%.

Quelles intentions de vote au 2d tour ? Pour le second tour, Gilbert Collard serait éliminé dans le cas d'un duel avec la candidate LREM comme dans l'hypothèse d'une triangulaire incluant la candidate LR. Dans le cas d'un duel, le député sortant serait entre 40% et 48%, derrière Marie Sara qui l'emporterait avec un score situé entre 52% et 60%. En cas de triangulaire, Marie Sara devancerait ses deux adversaires avec un score compris entre 37,1% et 44,9%. Gilbert Collard serait entre 33,1% et 40,9% et la candidate LR entre 18,7% et 25,3%.

>> Cliquez ici pour consulter les résultats détaillés (PDF)

A Paris, NKM annoncée largement battue

Nathalie Kosciusko-Morizet, le 23 avril 2017, à Paris.
Nathalie Kosciusko-Morizet, le 23 avril 2017, à Paris. (DENIS PREZAT / CITIZENSIDE / AFP)

Quel sondage ? Le dernier sondage dans la 2e circonscription de Paris a été publié le dimanche 4 juin dans Le JDD. Il a été réalisé par l'institut Ifop.

Quelles intentions de vote au 1er tour ? Selon cette enquête, Nathalie Kosciusko-Morizet, candidate LR, arriverait en deuxième position avec, selon le calcul de la marge d'erreur, un score compris entre 20,4% et 27,6%. Elle serait largement devancée par le candidat LREM, Gilles Le Gendre, qui obtiendrait entre 37,9% et 46,1%. Le reste des candidats se partage les miettes. Jean-Pierre Lecoq (le maire LR du 6e arrondissement de Paris, qui présente une candidature dissidente), Anne-Françoise Prunières (La France insoumise) et Marine Rosset (Parti socialiste) seraient dans un mouchoir de poche, entre 4,9% et 9,6%

Quelles intentions de vote au 2d tour ? Au second tour, l'ancienne ministre serait largement devancée par le candidat LREM. NKM obtiendrait entre 28,1% et 35,9%, très loin derrière Gilles Le Gendre, dont le score est estimé entre 64,1% et 71,9%.

>> Cliquez ici pour consulter les résultats détaillés (PDF)

Dans les Pyrénées-Atlantiques, Jean Lassalle dans l'incertitude

Jean Lassalle en campagne à Ascarat (Pyrénées-Atlantiques), le 7 juin 2017.
Jean Lassalle en campagne à Ascarat (Pyrénées-Atlantiques), le 7 juin 2017. (IROZ GAIZKA / AFP)

Quel sondage ? Le dernier sondage concernant la 4e circonscription des Pyrénées-Atlantiques a été publié le dimanche 4 juin dans Sud Ouest. Il a été réalisé par l'Ifop.

Quelles intentions de vote au 1er tour ? A l'issue du premier tour, Jean Lassalle serait distancé par le candidat LREM, Loïc Corrégé. Le député sortant et ancien candidat à la présidentielle obtiendrait entre 13,3% et 18,7%, autant que le candidat du PS Bernard Uthurry, mais derrière le candidat LREM (entre 21,2% et 27,7%). Le candidat LR, Marc Oxibar, en quatrième position avec entre 8,7% et 13,8%, ne semble pas en mesure de se qualifier.

Quelles intentions de vote au 2d tour ? Dans le cas d'une triangulaire (seule hypothèse testée par l'Ifop), les trois candidats qualifiés se trouvent dans un mouchoir de poche. Le candidat LREM Loïc Corrégé arriverait très légèrement en tête (entre 31,5% et 38,5%), Jean Lassalle serait juste derrière (entre 30,5% et 37,5%), tout comme le candidat PS Bernard Uthurry (entre 27,6% et 34,4%).

>> Cliquez ici pour consulter les résultats détaillés (PDF)

A Evry, Manuel Valls en danger

Manuel Valls, en campagne dans les rues d\'Evry (Essonne), le 23 mai 2017.
Manuel Valls, en campagne dans les rues d'Evry (Essonne), le 23 mai 2017. (ARNAUD JOURNOIS / MAXPPP)

Quel sondage ? Le dernier sondage réalisé dans la 1re circonscription de l’Essonne, à Evry et Corbeil-Essonnes, où Manuel Valls est candidat, a été publié le 28 mai dans Le JDDL'enquête a été réalisée par l'institut Ifop. 

Quelles intentions de vote au 1er tour ? Selon ce sondage, l'ancien Premier ministre pourrait être en difficulté dès le premier tour. Bien que ni le Parti socialiste, ni La République en marche n'aient investi de candidat face à lui, Manuel Valls n'obtient en effet – compte tenu de la marge d'erreur – qu'entre 26,45% et 33,65% des intentions de vote. Il est talonné par la candidate de La France insoumise, Farida Amrani, qui recueille entre 22,5% et 29,5% des voix. Soit pour Manuel Valls une avance bien maigre, loin de ses 48,6% obtenus au premier tour des élections législatives en 2012.

Quelles intentions de vote au 2d tour ? Au second tour, les choses se compliquent encore davantage pour Manuel Valls. Les deux candidats qualifiés sont à égalité parfaite, selon ce sondage. Compte tenu de la marge d'erreur, les estimations oscillent entre 46% et 54% des voix pour chacun des candidats.

>> Cliquez ici pour consulter les résultats détaillés (PDF)

Dans l'Eure, Bruno Le Maire grand favori

Bruno Le Maire, en campagne dans la 1re circonscription de l\'Eure, le 28 mai 2017.
Bruno Le Maire, en campagne dans la 1re circonscription de l'Eure, le 28 mai 2017. (THOMAS SAMSON / AFP)

Quel sondage ? Le dernier sondage réalisé dans la 1re circonscription de l’Eure, où Bruno Le Maire est candidat, a été publié le 28 mai dans Le JDDL'enquête a été réalisée par l'institut Ifop. 

Quelles intentions de vote au 1er tour ? Selon ce sondage, le ministre de l'Economie est très bien placé pour conserver son siège de député. Bruno Le Maire obtiendrait en effet – compte tenu de la marge d'erreur – entre 44% et 52% des voix dès le premier tour. L'ancien élu Les Républicains, passé sous la bannière de La République en marche, ne souffre pas de la présence d'une candidate investie par son ancien parti, Coumba Dioukhané, dont les intentions de vote oscillent entre 5 et 9% des voix seulement.

Quelles intentions de vote au 2d tour ? Si Bruno Le Maire ne l'emporte pas dès le premier tour, il devrait largement dépasser sa rivale du Front national au second. Le ministre de l'Economie recueillerait entre 72,6% et 79,4% des voix. Face à lui, Fabienne Delacour, investie par le Front national, devrait stagner en 20,6% et 27,4%.

>> Cliquez ici pour consulter les résultats détaillés (PDF)

A Marseille, Jean-Luc Mélenchon bien placé

Jean-Luc Mélenchon, candidat aux élections législatives dans les Bouches-du-Rhône, déambule sur le Vieux Port de Marseille, le 11 mai 2017.
Jean-Luc Mélenchon, candidat aux élections législatives dans les Bouches-du-Rhône, déambule sur le Vieux Port de Marseille, le 11 mai 2017. (IAN HANNING / REA)

Quel sondage ? Le dernier sondage réalisé dans la 4e circonscription des Bouches-du-Rhône, où Jean-Luc Mélenchon est candidat, a été publié le 21 mai dans Le JDD. L'enquête a été réalisée par l'institut Ifop. 

Quelles intentions de vote au 1er tour ? Selon ce sondage réalisé auprès des électeurs de la circonscription, Jean-Luc Mélenchon apparaît comme le favori du scrutin. Au premier tour, le candidat de La France insoumise obtiendrait en effet – compte tenu de la marge d'erreur – entre 34,1% et 41,9% des voix. Il devancerait nettement la candidate de La République en marche, Corinne Versini, créditée de 20,6% à 27,4% des intentions de vote. Le député socialiste sortant, Patrick Mennucci, lui, n'obtiendrait qu'entre 10,3% et 15,7% des suffrages, et ne devancerait que d'une courte tête les candidates des Républicains et du Front national.

Quelles intentions de vote au 2d tour ? Au second tour, les résultats seraient plus serrés. En tenant compte de la marge d'erreur, Jean-Luc Mélenchon pourrait obtenir entre 49% et 57% des voix, quand Corinne Versini recueillerait entre 43% et 51% des suffrages. Si le candidat de La France insoumise apparaît donc mieux placé, la messe est encore loin d'être dite si l'hypothèse de ce duel se confirme.

>> Cliquez ici pour consulter les résultats détaillés (PDF)

A Villeurbanne, Najat Vallaud-Belkacem grandement menacée

Najat Vallaud-Belkacem, candidate PS aux élections législatives, tient une conférence de presse à Villeurbanne (Rhône), le 22 mai 2017.
Najat Vallaud-Belkacem, candidate PS aux élections législatives, tient une conférence de presse à Villeurbanne (Rhône), le 22 mai 2017. (PHILIPPE DESMAZES / AFP)

Quel sondage ? Le dernier sondage dans la 6e circonscription du Rhône a été réalisé par l'institut Ifop et a été publié le dimanche 21 mai dans Le JDD.

Quelles intentions de vote au 1er tour ? D'après cette enquête, le candidat de La République en marche, Bruno Bonnell, est le mieux placé pour l'emporter. Au premier tour, si l'on tient compte de la marge d'erreur du sondage, il obtiendrait entre 26,3% et 33,7% des voix. Il devancerait ainsi nettement l'ancienne ministre socialiste de l'Education nationale Najat Vallaud-Belkacem, qui recueille entre 15,9% et 22,1% des intentions de vote. Mais avec un score compris entre 14% et 20% des voix, le candidat de La France insoumise, Laurent Legendre, n'a pas dit son dernier mot. Les autres prétendants, en revanche, semblent distancés. 

Quelles intentions de vote au 2d tour ? Dans l'hypothèse d'un second tour entre le candidat de La République en marche et l'ancienne ministre, le premier semble favori. Bruno Bonnell recueille en effet entre 56,1% et 63,9% des intentions de vote. Et en cas de duel entre le candidat macroniste et celui de La France insoumise, l'écart pourrait être encore un peu plus conséquent : Bruno Bonnell s'imposerait avec un score compris entre 58,1% à 65,9% des voix.

>> Cliquez ici pour consulter les résultats détaillés (PDF)