Législatives : à seulement 24 ans, la jeune macroniste Typhanie Degois devient la benjamine de la majorité

Dans la 1ère circonscription de Savoie, la jeune femme a battu le député sortant Dominique Dord, pourtant élu à l'Assemblée depuis vingt ans.

La jeune macroniste Typhanie Degois, 24 ans, sur une photo publiée sur son site internet de campagne pour les élections législatives.
La jeune macroniste Typhanie Degois, 24 ans, sur une photo publiée sur son site internet de campagne pour les élections législatives. (TDEGOIS2017 / FACEBOOK)
avatar
Margaux DuguetFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

 A 24 ans, Typhanie Degois devient la benjamine de la majorité à l'Assemblée nationale. Dimanche 18 juin, au second tour des élections législatives, la jeune candidate de La République en marche a été élue députée de la 1re circonscription de Savoie, avec 50,76% des voix, face au député Les Républicains sortant, Dominique Dord (49,24% des suffrages), selon les résultats du ministère de l'Intérieur. Un élu pourtant très bien implanté dans sa circonscription, où il était élu depuis vingt ans.

>> CARTE. Législatives : découvrez qui a été élu dans votre circonscription

Originaire de Motz, un petit village en bordure du lac du Bourget, près d'Aix-les-Bains, Typhanie Degois, diplômée d'un Master 2 en Droit des affaires internationales à Paris, devait passer le barreau en septembre. Mais, explique-t-elle à franceinfo, "j'ai mis ce projet entre parenthèses". Car son objectif est d'être députée à plein temps.

La politique, une passion de longue date

Après un bref passage par l'UDI il y a quatre ans, la jeune femme s'engage très tôt pour En marche !. Séduite dès 2015 par le projet de loi sur la modernisation de l'Economie porté par Emmanuel Macron, elle rejoint le collectif des jeunes avec Macron, crée le comité En marche ! d'Aix-les-Bains puis devient référente des jeunes avec Macron en Savoie. Dès lors, l'idée de soumettre sa candidature à En marche ! pour devenir députée lui vient assez vite.

"Dès janvier dernier, je suis allée sur le terrain pour parler de notre projet. On allait un peu partout et on se rendait compte que personne ne se sentait écouté. Les gens se sentaient abandonnés, exclus des prises de décision. C'est le moteur de ma candidature", explique-t-elle. Ses proches la soutiennent dès le départ : "Ils sont très contents parce qu'ils savent que j'aime beaucoup la politique, depuis toute petite."

"Jeune ne veut pas dire incompétent"

La jeune députée se voit passer "la moitié du temps à Paris et l'autre moité en Savoie", et formule ses premières propositions : "On a pour projet de créer des comités citoyens, un par canton, un peu à l'image d'En marche !, qui seraient transpartisans. Je m'engage à les solliciter très régulièrement, pour pouvoir écouter leurs propositions."

Consciente des critiques que ne manqueront pas de susciter son jeune âge, Typhanie Degois affûte déjà ses armes. "D'accord, j'ai 24 ans, mais on va passer outre. Au-delà de ça, on a un projet que l'on veut mettre en place. Et tant mieux si je peux inciter les jeunes à se reconnaître davantage en politique, si je peux montrer qu'à 24 ans, on peut être député", se défend-elle. 

C'est ma responsabilité de ne pas céder à la facilité et de ne pas me cantonner au rôle de benjamine.

Typhanie Degois, députée de Savoie

à franceinfo

"Ce sera à moi de redoubler d'efforts pour montrer que jeune ne veut pas dire incompétente ou inexpérimentée", conclut-elle.