Assemblée : une opposition faible en nombre, mais forte en personnalités

La déroute historique du Parti socialiste a provoqué la démission de son premier secrétaire ce dimanche 18 juin. La droite n'a jamais eu aussi peu de députés. Que reste-t-il de l'opposition ?

Voir la vidéo
France 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Avec 17 députés au sein de l'Assemblée nationale, la France insoumise pourra avoir un groupe parlementaire sans le renfort des élus communistes. Une nouvelle significative en raison des relations compliquées entre les deux partis. Les Républicains et leurs alliés limitent en quelque sorte la casse avec plus de cent députés. En revanche, le Front national n'aura pas de groupe. Cependant, de fortes personnalités entrent dans l'hémicycle, telles que Jean-Luc Mélenchon, Marine Le Pen ou encore François Ruffin, laissant augurer des débats très musclés.

Le spectre des frondeurs

Il y a quelques mois, Emmanuel Macron n'avait rien. Aujourd'hui, il dispose des pleins pouvoirs. Le président pourrait se passer du MoDem si bon lui semble. Il va en profiter pour accélérer les réformes. Les députés de La République en marche seront réunis en séminaire de formation le week-end prochain pour apprendre à voter et à respecter les consignes, car le gouvernement veut éviter à tout prix l'apparition de frondeurs.

Le JT
Les autres sujets du JT
Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon débattent lors de la campagne des législatives de 2012.
Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon débattent lors de la campagne des législatives de 2012. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)