VIDEO. Le cri d'alarme des éleveurs français contre la viande aux hormones américaine

Si les Etats-Unis et l'Union européenne signaient l'accord de libre-échange en cours de négociation, entre 300 000 et 600 000 tonnes de viande américaine pourraient débarquer en Europe. Les consommateurs sont sceptiques et les éleveurs s'inquiètent.

Voir la vidéo
LAURENCE DECHERF et JOSE BOULESTEIX - FRANCE 2
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Les éleveurs français s'inquiètent de l'arrivée probable sur le marché européen du bœuf aux hormones américain. Les négociations du partenariat atlantique incluent cette possibilité, ce qui pousse les producteurs à dénoncer une viande de moins bonne qualité, vendue beaucoup moins cher et qui bouleverserait les règles de la concurrence. Les Etats-Unis pourraient imposer leurs normes à l'Europe si l'accord de libre-échange Europe-Etats-Unis, actuellement en cours de discussion, est ratifié en 2015.

Maïs OGM et hormones

Dans les Deux-Sèvres, Alain Chabauty élève ses 200 vaches à l'air libre et les nourrit à l'herbe. Il parle de méthode de production "terroir", contrairement aux parcs d'engraissement de 30 000 bovins que l'on connaît aux Etats-Unis. Maïs OGM, activateurs de croissance comme les hormones et les antibiotiques sont autorisés aux Etats-Unis. Si un accord de libre-échange était signé, entre 300 000 et 600 000 tonnes de viande américaine pourraient débarquer en Europe. Les consommateurs sont sceptiques.

Janvier 2009 - Une charolaise et son veau
Janvier 2009 - Une charolaise et son veau (CLAUDIUS THIRIET / BIOSPHOTO / AFP)