Election Présidentielle 2017

MANUEL DE CAMPAGNE

L'élection du président de la République a lieu les 23 avril et 7 mai 2017. Il s’agit du onzième scrutin présidentiel de l’histoire de la Vème république, le dixième au suffrage universel direct. Le candidat vainqueur est élu à la majorité des suffrages exprimés. Si cette majorité ne se dégage pas au premier tour, il est procédé à un second tour auquel ne participent que les candidats arrivés en première et deuxième positions lors du premier tour. Le scrutin a lieu en métropole et dans l’ensemble des collectivités d’Outre-mer. Les bureaux de vote ouvrent à 8 heures du matin et ferment à 19 heures. Le candidat élu lors de cette élection présidentielle 2017 est désigné pour un mandat de cinq années à la présidence de la République.

Le live

Suivez le live et réagissez en direct
#PRESIDENTIELLE
L'élection du président de la République a lieu les 23 avril et 7 mai 2017. Il s’agit du onzième scrutin présidentiel de l’histoire de la Ve république, le dixième au suffrage universel direct. Le candidat vainqueur est en effet élu à la majorité des suffrages exprimés. Si cette majorité ne se dégage pas au premier tour, il est procédé à un second tour auquel ne participent que les candidats arrivés en première et deuxième positions lors du premier tour. Le scrutin a lieu en métropole et dans l’ensemble des collectivités d’outre-mer. Les bureaux de vote ouvrent à 8 heures du matin et ferment à 19 heures. Le candidat élu lors de cette élection présidentielle 2017 est désigné pour un mandat de cinq années à la présidence de la République. 

Les conditions de participation au scrutin sont identiques à celles des autres élections départementales, régionales ou nationales : pour être électeur à la présidentielle 2017, il faut être âgé de 18 ans ou plus au jour de l’élection, posséder la nationalité française, jouir de ses droits civils et politiques et enfin être inscrit sur les listes électorales. De façon pratique, une inscription sur les listes électorales doit être réalisée au plus tard le 31 décembre 2016 afin de voter lors de l’élection présidentielle.

Pour être candidat à la présidentielle 2017, en revanche, un délai plus large est ouvert : la date-limite de dépôt des candidatures est fixée au 17 mars 2017. Tout candidat remplit les conditions de participation au scrutin exigées de tout électeur. En outre, il établit une déclaration de situation patrimoniale et ouvre un compte bancaire de campagne. Enfin, il détient au moins 500 lettres de parrainage, qui sont des présentations du candidat adressées au Conseil constitutionnel chargé de veiller sur la régularité du scrutin et de se prononcer sur les éventuelles réclamations.

Les personnes habilitées à parrainer des candidats sont des élus appartenant à un large éventail de corps intermédiaires ou d’exécutifs locaux, régionaux et nationaux. On y trouve : des membres du Parlement ; des ressortissants français membres du Parlement européen et élus en France ; des membres des conseils régionaux et de l’assemblée de Corse ; des membres des conseils départementaux, du conseil de la métropole de Lyon, des assemblées de Guyane et de Martinique ; des membres des conseils territoriaux de Saint-Barthélémy, de Saint-Martin, et de Saint-Pierre-et-Miquelon ; membres de l’assemblée de la Polynésie française et président de la Polynésie française ; membres des assemblées de provinces de la Nouvelle-Calédonie et président du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie ; membres de l’assemblée territoriale des îles Wallis et Futuna ; membres du conseil de Paris ; maires, maires délégués des communes déléguées et des communes associées, maires des arrondissements de Paris, Lyon et Marseille ; présidents des organes délibérants des métropoles, des communautés urbaines, des communautés d'agglomération, des communautés de communes ; conseillers à l’assemblée des Français de l’étranger. 

Une double règle est établie afin d’élargir l’assise géographique des parrainages. D’une part, un candidat dont la candidature est validée par le Conseil constitutionnel possède des parrainages issus d’au moins trente départements ou collectivités d’outre-mer ; d’autre part, les élus d’un département ou d’une collectivité d’Outre-mer ne peuvent apporter plus du dixième de l’ensemble des parrainages d’un candidat.

123456789102030405060708090100186