Livret A, PEL : l'épargne dans le viseur du gouvernement

Emmanuel Macron voulait que l'argent circule, soit réinjecté dans l'Économie. Alors, le gouvernement s'attaque à tous les produits d'épargne. Il gèle le taux du livret A, taxe les plans d'épargne logement, et les plus gros contrats d'assurance vie.

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Décourager l'épargne avec plus de taxes et moins d'intérêts à la clé : c'est le choix du gouvernement. Avec d'abord une offensive sur le plan épargne logement (PEL) aujourd'hui taxé à 15,5% pendant 12 ans. Ce sera à partir du 1er janvier 30% dès la première année pour les nouveaux contrats. Le taux du livret A est lui gelé à 0,75% pour deux ans. Une décision politique alors que son rendement est aujourd'hui inférieur à la hausse des prix. Une très mauvaise surprise pour les épargnants.

Un pari risqué

Changement aussi en vue pour l'assurance-vie avec une taxation qui grimpe à 30% pour les gros contrats (plus de 150 000 euros). Objectif pour le gouvernement : orienter l'argent des Français vers les entreprises. Un pari risqué selon Philippe Crevel, directeur du cercle de l'épargne. "Le gouvernement fait le pari de changer le comportement d'épargne des Français. Le risque c'est qu'il prenne peur et préfère laisser dormir son argent sur le compte courant". Au total, près de 430 milliards d'euros dorment sur les comptes courants. Un record historique.

Le JT
Les autres sujets du JT
Photo d\'illustration du livret A, dont le taux actuel de 0,75% est un plus bas historique.
Photo d'illustration du livret A, dont le taux actuel de 0,75% est un plus bas historique. (GERARD BOTTINO / CITIZENSIDE / AFP)