Banques : moins chères en ligne ?

De nouvelles banques en ligne viennent bousculer les pratiques des clients de banques. Mais ces services en ligne, s'ils sont moins chers, proposent aussi moins de possibilités.

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Des comptes sans frais, des cartes de retrait qu'il suffit d'acheter cinq euros dans son supermarché ou de commander sur son smartphone. Compte-Nickel, C-Zam ou Revolut : inconnus encore du grand public il y a quelques années, ces services uniquement disponibles sur internet cassent les prix et bousculent les consommateurs. Faciles à gérer, ces banques dans la poche attirent.

Des services en moins

Mais pour ces comptes à petits prix, la recette est toujours la même : se passer des agences et des frais de fonctionnement. L'une d'entre elles, qui prévoit de s'implanter en France, n'a qu'un salarié. Elles se contentent donc de commissions très faibles qu'elles prélèvent sur nos transactions. Mais l'argent des clients est bel et bien stocké dans des banques classiques. Cela fixe la limite de ces banques. Les services proposés, crédit, politiques de découverts, sont soit impossibles, soit très flous.

Le JT
Les autres sujets du JT
De nombreux sites existent et proposent des placements en ligne.
De nombreux sites existent et proposent des placements en ligne. (GABRIEL SANCHEZ / MAXPPP)