"Bonjour monsieur le président, enchanté de faire votre connaissance" : la voix métallique du robot parle avec assurance. François Hollande, lui, semble un peu décontenancé devant cette prouesse technologique. Elle a été exhibée à l'Elysée lors de la présentation par le chef de l'Etat et Arnaud Montebourg des "34 plans de bataille" pour l'industrie française, jeudi 12 septembre.

"Alors je m'appelle Nao, j'ai 7 ans, je mesure 60 centimètres, j'ai une petite tête, deux bras et deux jambes", continue le robot, développé par la société Aldebaran Robotics. Le petit androïde affirme ensuite au président qu'il peut le voir, l'entendre, se déplacer et attraper des objets. Nao ajoute que s'il se trouve souvent en compagnie de chercheurs en robotique, il préfère "amuser les enfants et aider les personnes âgées".

Pour finir, Nao réclame une photo avec le président. François Hollande se retrouve donc à bercer le robot, qui exprime sa satisfaction. La société qui commercialise Nao espère pour sa part en vendre bientôt des millions d'exemplaires.

François Hollande et Arnaud Montebourg découvrent le robot Nao, lors de la présentation de "la nouvelle France industrielle", le 12 septembre 2013. 
François Hollande et Arnaud Montebourg découvrent le robot Nao, lors de la présentation de "la nouvelle France industrielle", le 12 septembre 2013.  (CHARLES PLATIAU / AFP)