Envoyé spécial, France 2

VIDEO. "Envoyé spécial" : Les meubles des grandes enseignes sont-ils dangereux pour la santé ?

Que ce soit le géant suédois, ou les grandes marques françaises, ces enseignes meublent nos intérieurs. Avec des prix toujours plus bas, les consommateurs ferment les yeux sur la fabrication et la provenance de ces meubles. Pourtant, certaines études indiquent qu’une exposition prolongée à l'air ambiant peut être cancérogène. Extrait. 

Voir la vidéo
MICHÈLE FINES, VINCENT LEPREUX, CÉDRIC FOURÉ / FRANCE 2

Mis à jour le , publié le

Quand nous achetons nos meubles, nous sommes nombreux à nous soucier du prix, moins nombreux à nous préoccuper des secrets de fabrication. Et si ces produits étaient néfastes pour notre santé ?

Ca ressemble à du bois, mais ça n’en est pas vraiment… En ligne de mire, les consoles, armoires, tables et étagères à base de panneaux de particules. Il s’agit de copaux de bois  broyés mélangés à de la colle, puis polymérisé afin de se solidifier. Moins cher, cette matière première a remplacé le bois massif. Ces déchets de bois qui sont inutilisables en menuiserie sont ainsi transformés et envahissent nos intérieurs. Mais lors du processus de fabrication, un gaz est évaporé. Il s’agit du formaldéhyde, un dérivé du formol, un produit toxique, dangereux pour la santé.

Que dit la loi ?

En France, une étude sur la pollution de l’air intérieur dans les crèches a révélé que ce composé organique volatile attaque l’appareil respiratoire. Le risque sanitaire pour les enfants a conduit à une réglementation stricte pour les crèches et les maternelles. Les meubles de ces établissements ne doivent pas dépasser 100 µ/ m3.

Patrice Halimi, pédiatre et co-auteur de l’étude sur la pollution de l’air dans les crèches, explique qu’une exposition prolongée à cet air toxique peut provoquer des pathologies lourdes chez l’enfant.

Dans cet extrait du reportage diffusé jeudi 6 novembre sur France 2, Paolo Bruno, expert en qualité de l’air, a testé trois meubles venant chacune des principales enseignes de l’ameublement. Les résultats sont effrayants. Alors que l’un de ces meubles frôle le niveau autorisé, l’autre dépasse fortement le taux recommandé. Il ne pourrait donc pas équiper une crèche.

Deux poids, deux mesures…

Pourtant, aucune mise en garde n’est faite auprès des parents qui achètent ces meubles. Sur les instructions, pas de mention du formaldéhyde. On se cache bien de révéler aux consommateurs que ces produits qui meublent les chambres de nos enfants sont pourtant interdits dans les écoles.

Bon à savoir

La toxicité de ces meubles est à son pic le plus haut lors de l’ouverture des cartons qui dégage un nuage de formaldéhyde. Pour plus de précautions, il faudrait ouvrir ces emballages à l’air libre – par exemple sur un balcon – et attendre une quinzaine de jours avant de les installer dans votre intérieur. 

Ikea doit ouvrir son premier établissement à bas coût en Allemagne, en 2014.
Ikea doit ouvrir son premier établissement à bas coût en Allemagne, en 2014. (PETER ENDIG / DPA / AFP)