Alors que le chômage enregistre son 22e mois de hausse consécutif, l'ancien ministre Jean-Louis Borloo a prédit un avenir sombre pour la France, mercredi 27 mars sur France 2. Selon lui, si François Hollande n'annonce pas jeudi soir (sur France 2) une baisse des charges et la défiscalisation des heures supplémentaires,  "on va enclencher une spirale d'une France à l'arrêt, une tension sociale et un risque politique". Pour le président de l'Union des Démocrates et Indépendants (UDI), François Hollande "enclenche un chemin vers une éventuelle dissolution" de l'Assemblée nationale. L'intervention du président jeudi soir "est l'événement de son quinquennat, il doit être précis sur tous les secteurs", a ajouté le leader centriste.

Jean-Louis Borloo estime que le gouvernement a fait quatre erreurs : la hausse de la TVA sur la construction, les mesures concernant les services à la personne, la fiscalisation des heures supplémentaires et la hausse des impôts.

Jean-Louis Borloo, président de l'UDI, à l'Assemblée nationale, à Paris, le 26 mars 2013.
Jean-Louis Borloo, président de l'UDI, à l'Assemblée nationale, à Paris, le 26 mars 2013. (ERIC FEFERBERG / AFP)