Orange donne le feu vert à sa banque en ligne

Ce service bancaire, qui sera lancé cet été, se veut gratuit et accessible à tous, sans condition de revenu, annonce la direction. L'opérateur télécom a fait des services financiers un axe prioritaire de sa diversification.

Le logo de la banque d\'Orange, présentée le 20 avril 2017 à Paris, lors d\'une conférence de presse. 
Le logo de la banque d'Orange, présentée le 20 avril 2017 à Paris, lors d'une conférence de presse.  (ERIC PIERMONT / AFP)
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Orange Bank, le nouveau service bancaire gratuit de l'opérateur télécom Orange, sera lancé dans l'été, a annoncé Stéphane Richard, le PDG du groupe, jeudi 20 avril. Il sera testé auprès des salariés d'Orange à compter de la mi-mai, avant d'être commercialisé auprès du grand public le 6 juillet. Franceinfo fait le point sur cette offre en trois questions. 

A quoi va ressembler cette "banque mobile" ?

"Nous avons réinventé les usages pour cette banque : ouverture de compte possible avec documents scannés, transferts par SMS, vous pourrez payer par mobile sans contact ou avec la carte" bancaire, a expliqué Stéphane Richard devant la presse. La Orange Bank proposera d'emblée un compte, une carte bancaire, une autorisation de découvert et un livret d'épargne, avant d'ajouter à son catalogue de nouveaux services comme le crédit et l'assurance. 

Les services d'Orange Bank seront entièrement gratuits. Nous ne faisons pas payer la carte bancaire ni la première année, ni les suivantes. Nous ne faisons pas payer de frais de tenue de compte.

Stéphane Richard, PDG d'Orange

Aucune condition de revenu ne sera exigée, indique également le groupe qui espère conquérir 2 millions de clients, à terme. Ces derniers seront conseillés par un conseiller virtuel, nommé Watson, doté d'une intelligence artificielle élaborée par IBM, qui d'ici à la fin de l'année "saura même effectuer des tâches à la demande des clients" comme réaliser des virements ou épargner, assure le PDG du groupe.

Y aura-t-il quand même des guichets ?

Ce nouveau service sera aussi accessible dans des boutiques Orange, a expliqué Stéphane Richard. "Pour se différencier de ses concurrents low cost, aux tarifs alléchants mais sans agences, Orange compte sur les 140 boutiques agréées de son réseau de distribution", note, de son côté, Le Monde.

Outre les habituels abonnements télécoms, 890 vendeurs ont été formés pour commercialiser les offres d’Orange Bank. D'après le quotidien du soir, les commerciaux seront rémunérés en fonction du recrutement de clients. Ces commerces pourraient être donc se montrer insistants pour convaincre de nouveaux clients.

Pourquoi Orange se lance-t-il dans la banque ?

Confronté à une forte pression concurrentielle et réglementaire dans le secteur de la téléphonie, Orange a fait des services financiers un des axes prioritaires de sa diversification. "Je pense que le secteur bancaire n'a pas encore fait pleinement sa vraie révolution digitale", a expliqué Stéphane Richard pour expliquer ce choix stratégique du groupe. 

Orange Bank, qui devrait coûter de l'argent à l'opérateur dans les premières années, espère atteindre le point d'équilibre d'ici quatre ou cinq ans. "Les acteurs du secteur bancaire craignent la secousse, alors que la loi Macron va faciliter la mobilité bancaire. D'autres opérateurs télécoms pourraient suivre", estime, de son côté, Les EchosMardi 18 avril, le groupe Carrefour a aussi annoncé le lancement de son service bancaire.