Vol de voitures et de pièces détachées : le plan de lutte du gouvernement

Face à la montée du phénomène, la lutte contre le vols de voitures et de pièces détachées s'intensifie. L’an dernier, 450.000 équipements et pièces détachées de voitures ont été dérobés. Et plus de 100.000 voitures ont été volées. Soit une voiture volée toutes les cinq minutes. Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, a détaillé un plan de lutte.

(Des véhicules volés, à Royes, dans la Somme © RADIOFRANCE/ Stéphane Pair)
avatar
Stéphane PairRadio France

Mis à jour le
publié le

A côté du vol de véhicules, le trafic d'équipements et de pièces détachées a explosé ces cinq dernières années. Près de 440.000 vols l'an dernier. Pots d’échappement catalytiques, jantes, rétroviseurs, voire parties du moteur. Des pièces plus faciles à dérober et à transporter à la barbe des policiers. Plus faciles également à écouler par lot sur Internet.

Le plan du ministère, présenté jeudi par Bernard Cazeneuve, visera surtout les débouchés et les filières de la revente afin de remonter les réseaux. Les techniques d’enquête resteront classiques, mais elles devraient bénéficier de davantage de moyens financiers et de postes d’enquêteurs.

Une caméra intelligente pour identifier automatiquement les plaques 

Le ministère de l’Intérieur entend également lutter contre ces vols en identifiant automatiquement les plaques d’immatriculation grâce à une caméra intelligente surnommé LAPI. Posée sur le bord de la route par les policiers, la caméra devrait être capable de reconnaître 500 plaques d’immatriculation en un quart d’heure.

L’objectif de ce dispositif est de croiser ces numéros avec le fichier des véhicules volés, à condition que les délinquants n’aient pas pris le soin d’apposer de fausses plaques d’immatriculation.