Transports : dès juillet, il ne faudra plus dire "RER" mais "train"

Selon "Les Echos", ce changement de nom est lié à des études menées par le Syndicat des transports d'Ile-de-France. 

Un RER s\'arrête en gare d\'Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), le 7 décembre 2016.
Un RER s'arrête en gare d'Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), le 7 décembre 2016. (MARTIN BUREAU / AFP)
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Décidément, que de changements du côté du rail ! Après que la SNCF a décidé de rebaptiser ses TGV en "inOui", c'est au tour du Syndicat des transports d'Ile-de-France (STIF) de préparer un changement de nom. Selon une information du blog La Lettre du cheminot, reprise par Les Echos, lundi 12 juin, le terme "RER" devrait bientôt tomber en désuétude et laisser sa place au mot "train". 

Cette décision a été motivée par des études du STIF révélant que les dénominations actuelles sont peu comprises des usagers. Nombreux sont ceux ne parvenant pas à faire la différence entre le RER ou un train de banlieue appelé Transilien. D'autant que les lettres assignées à chacune de ces lignes n'aident pas vraiment à les distinguer. 

Vers un changement de signalétique ?

A terme, l'objectif est de ne retenir que "quatre termes correspondant aux quatre modes de transport public utilisés" à savoir "train, métro, tram, bus", note La Lettre du cheminot. Cela permettra de "renoncer aux sept dénominations actuelles : RER, train de banlieue, métro, tram express, tramway, TZen, bus"

Par souci de clarification, le STIF envisage aussi de changer la signalétique dans le paysage urbain en inscrivant en toutes lettres ces termes, au-dessus des arrêts de transports concernés. Une volonté que la RATP ne voit pas d'un bon œil, relatent Les Echos. En effet, si cela était appliqué, le logo du métro (M inscrit dans un cercle) disparaîtrait.