VTC : le conflit perdure

En ce lundi 19 décembre, cinquième jour de mobilisation des chauffeurs de VTC, les deux parties se sont assises à la table des négociations.

Cette vidéo n'est plus disponible
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Après six heures d'interruption, les chauffeurs de VTC retournent ce soir à la table des négociations, avec un peu de fébrilité. "On ne sait pas comment on va sortir de cette crise", témoigne l'un des chauffeurs. Au cœur des discussions depuis ce lundi 19 décembre au matin : le niveau de rémunération des chauffeurs. Aujourd'hui, la plupart disent gagner moins de quatre euros par jour.

Cinq jours de mobilisation

La marge de négociation des chauffeurs est mince. L'une des équipes de France 3 a rencontré le porte-parole d'Uber, et il est très clair : pas question d'augmenter les tarifs. "Si demain on augmente de 30% les prix des VTC, est-ce qu'il y aura encore des passagers ?", s'interroge ainsi Grégoire Kopp. Toute la journée, en marge des réunions, ambiance tendue. Chauffeurs VTC et Uber comptent sur le gouvernement pour trouver un terrain d'entente et mettre fin à cinq jours d'une mobilisation qui touche encore les abords de l'aéroport d'Orly.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une manifestation de chauffeurs VTC, à Paris le 15 décembre 2016.
Une manifestation de chauffeurs VTC, à Paris le 15 décembre 2016. (ALAIN JOCARD / AFP)