DIRECT. Paris : après trois heures de blocage, les camions de forains ont quitté le périphérique

Pendant trois heures, des forains mécontents ont barré trois des quatre voies du périphérique parisien, au niveau de la porte Maillot.

Des policiers encadrent une opération escargot menée par des forains sur l\'A13, le 6 novembre à Saint-Cloud (Hauts-de-Seine).
Des policiers encadrent une opération escargot menée par des forains sur l'A13, le 6 novembre à Saint-Cloud (Hauts-de-Seine). (PHILIPPE LOPEZ / AFP)
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Ce qu'il faut savoir

Menés par Marcel Campion, des forains ont manifesté toute la matinée, lundi 6 novembre, contre la suppression du marché de Noël des Champs-Elysées. Les camions qui barraient le périphérique extérieur parisien au niveau de la porte Maillot ont fini par se retirer autour de 13 heures, d'après le PC mobilité de Radio France. Pendant trois heures, ils avaient barré trois voies sur les quatre du périphérique. Suivez la situation en direct.

L'A13 et la N118 extrêmement ralenties. La présence des forains a créé d'importants bouchons sur l'A13 et la N118 en direction de Paris. Les automobilistes roulant sur l'A13 vers Paris avaient obligation de sortir au niveau de Saint-Cloud (Hauts-de-Seine). Les voitures devaient sortir de la nationale 118 à hauteur de Meudon.

 Deux voies neutralisées à la porte d'Asnières. Deux voies ont également été bloquées sur le périphérique extérieur au niveau de la porte d'Asnières, selon la direction des routes d'Ile-de-France.

  L'A4 bloquée à Noisy-le-Grand. Un barrage filtrant de forains a créé une très forte retenue à Noisy-le-Grand (Seine-Saint-Denis), selon le site d'information routière Sytadin.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #FORAINS

17h17 : La décision de supprimer le marché de Noël des Champs-Elysées ne passe pas auprès des forains interrogés par franceinfo. "Je ne me laisserai pas faire, car j'ai des enfants à faire vivre et à nourrir derrière. On fait cela depuis plusieurs générations. C'est pas aujourd'hui que je vais baisser les bras", assure l'un d'eux, critiquant même "l'extermination du monde forain".

15h50 : "Un enfer." Si les bouchons se sont résorbés dans la journée, l'action des forains a provoqué d'énormes bouchons ce matin en région parisienne. De quoi provoquer la colère des automobilistes. "Allez faire votre merde ailleurs ! Bande de cons !", explose l'une d'elles au micro de France 2.



13h43 : La suppression du marché de Noël des Champs-Elysées n'est pas la seule raison de la colère des forains. Nous vous expliquons dans cet article pourquoi ils bloquent les accès à la capitale.



(PHILIPPE LOPEZ / AFP)

13h38 : Vous êtes nombreux, dans les commentaires, à vous demander si des poursuites sont engagées contre les forains qui ont mené des opérations escargot en région parisienne. La préfecture de police m'a expliqué que les poids-lourds "étaient verbalisés en temps réel pour entrave à la circulation".

13h37 : Bonjour à l'équipe de franceinfo et merci à France Bleu Paris qui est top niveau "point route", ça aide bien. J'ai une question : les forains ne risquent donc rien à bloquer comme cela les routes ? N'y-a-t-il pas moyen de les sanctionner directement : mise en fourrière, retrait de point, amendes ? Manifester d'accord (si le parcours est annoncé, tout ça tout ça) mais bloquer tout, c'est inadmissible, trouve-je.

13h36 : Comment peut-on impunément bloquer la circulation ? Forains, gens du voyage, ils ont tous les droit...

13h36 : Pour une fois, la mairie de Paris a bien raison. Bon courage à eux, il faut qu'ils tiennent le coup ! Il est temps de faire comprendre aux forains qu'ils ne commandent pas!

13h20 : La région parisienne a connu ce lundi un cumul maximal de bouchons de 480 km, contre 300 pour un lundi habituel, précise la préfecture. Plusieurs blocages menés par les forains ont eu lieu sur les autoroutes menant aux entrées de la capitale.

13h18 : Les camions, qui barraient le périphérique extérieur parisien au niveau de la porte Maillot, se sont retirés aux alentours de 13 heures. La préfecture affirme que "le périphérique n'a jamais été bloqué", bien que trois voies sur quatre aient été barrées par des camions pendant près de trois heures.

11h39 : Par ailleurs, l'A13 et la N118 sont désormais coupées à la circulation en direction de Paris. Les automobilistes doivent sortir au niveau de Saint-Cloud sur l'A13, et de Meudon sur la N118.

12h13 : Bonjour @Enrim. Aux dernières nouvelles, il y a une demi-heure, des camions de forains à l'arrêt bloquaient le périphérique extérieur sur trois des quatre voies au niveau de la porte Maillot. Ça bouchonne à partir de la porte de la Chapelle, explique le PC Mobilité de Radio France. Deux voies sont également neutralisées sur le périphérique extérieur au niveau de la porte d'Asnières.

11h37 : Où en est-on sur le blocage des forains ? Comment ça se passe au niveau du periph' ?

10h35 : "Nous n'avons pas changé de position. Il n'y aura pas de marché forain en décembre sur les Champs-Elysées. (...) Nous sommes dans un Etat de droit, le chantage n'est pas une méthode et les pressions des derniers jours ne sont pas admissibles."

Dans un communiqué à l'AFP, la mairie de Paris ferme la porte à une des revendications des forains : le rétablissement du marché de Noël des Champs-Elysées. Elle rappelle que la décision a été prise en juillet par le Conseil de Paris, qui a voté "à l'unanimité", en raison de "la qualité médiocre des animations et des produits vendus".

10h35 : A 10 heures, on comptait encore 240 km de bouchons, contre 437 km à 8h30. Le trafic est toujours très ralenti en direction de Paris sur les autoroutes A13 dans l'Ouest, A4 dans l'Est, et sur la nationale 118 dans le Sud-Ouest. La nationale 19 vers Paris, à hauteur de Boissy-Saint-Léger (Val-de-Marne) est également bloquée par un barrage de forains, provoquant d'importants bouchons.

10h28 : Les forains ont réussi à s'introduire sur le périphérique. Des camions à l'arrêt bloquent la circulation sur trois des quatre voies du périphérique intérieur au niveau de la porte Maillot, où des camions de CRS avaient pourtant été déployés pour les en empêcher. Deux voies sont également neutralisées sur le périphérique extérieur au niveau de la porte d'Asnières.

09h29 : Sur le site Sytadin, qui donne les informations sur le trafic en temps réel (et connaît par ailleurs quelques difficultés ce matin), la courbe des kilomètres de bouchons bat tous les records. De même pour l'indice de congestion, qui représente le temps moyen passé par un automobiliste dans les bouchons : ce matin, il atteint 1,87, contre 1 en temps normal, soit près de deux fois plus de temps au ralenti que d'habitude.



08h51 : Bonjour @anonyme. Je ne suis pas dans le secret des décisions de la préfecture, mais sachez tout de même que des camions de CRS ont été déployés porte de la Muette à Paris et empêchent les forains de pénétrer sur le périphérique, et que d'autres filtrent la circulation venant de l'A4 aux portes de Paris. J'imagine qu'il serait, en revanche, plus compliqué de bloquer toutes les entrées des autoroutes.

08h43 : Je ne comprends pas qu'on laisse faire un délit d'entrave à la circulation annoncé depuis plusieurs jours pour protéger une minorité.

08h49 : Des perturbations dues à la présence de forains sont signalées sur l'A86 extérieure au sud des Hauts-de-Seine et sur l'A86 intérieure au nord des Hauts-de-Seine à Gennevilliers. Au total, on comptait 400 km de bouchons en Ile-de-France à 8 heures, une situation qualifiée d'exceptionnelle par la direction des routes d'Ile-de-France.

08h28 : Bonjour, j'ai aussi croisé sur la N118 des camions au ralenti entourés de motards de la police.

08h21 : "On est venu défendre les forains parce que beaucoup font ce marché de Noël [de Paris]. Sont venus se greffer la suppression de la fête de la Bastille, la non reconduction de la grosse fête foraine au Grand Palais. Et vous avez maintenant, cerise sur le gâteau, la suppression de 50% de l'emplacement de la Foire du Trône. Tout ça rentre dans les esprits, ça s'échauffe."


Sur franceinfo, un syndicaliste détaille les raisons de la colère des forains, qui bloquent plusieurs axes d'Ile-de-France ce matin. Elles ne se limitent pas à la suppression du marché de Noël parisien : la disparition d'autres manifestations est aussi pointée du doigt. "Nous avons quand même des droits. Le droit de vivre" se lamente Christian Lentz.

08h21 : Sur l'A13, les embouteillages atteignent désormais près de 20 km de long à hauteur de Chambourcy (Yvelines), en direction de Paris. Des forains neutralisent aussi une voie de l'A6 vers Paris à hauteur de Wissous (Essonne) et France Bleu Paris signale la présence de camions de forains sur l'A86 extérieure dans les Hauts-de-Seine.

08h20 : Sur l'autoroute A4, 60 forains manifestent sur la chaussée au niveau de Noisy-le-Grand (Seine-Saint-Denis) en direction de Paris. La circulation est pratiquement à l'arrêt sur cet axe, le plus touché. Plus loin sur l'A4, un journaliste de France 2 photographie le filtrage mis en place par la police aux portes de Paris.

07h35 : Les perturbations n'ont pas atteint le périphérique parisien. Des camions de CRS déployés porte de la Muette, dans le 16e arrondissement de Paris, empêchent une dizaine de camions de forains d'y entrer.

07h40 : Sur l'A13, 40 camions de forains roulent en opération escargot sur deux des trois voies en direction de Paris. Ils créaient 15 km de bouchons peu après 7 heures. Sur l'A6, en direction de Paris à hauteur de Wissous, à la frontière entre Essonne et Val-de-Marne, la bande d'arrêt d'urgence et la voie de droite sont neutralisées par les forains, selon la direction des routes régionale.

07h39 : Le blocage de la région parisienne promis par Marcel Campion a débuté. Des perturbations sont recensées sur l'A13, l'A4 et l'A6. Sur l'A4, une quinzaine de camions sont présents en direction de Paris, créant trois quarts d'heure de ralentissement et un trafic pratiquement à l'arrêt au niveau de Saint-Maurice (Val-de-Marne).