La SNCF va "dédommager les voyageurs" pour les grèves en Ile-de-France

"Nous allons dédommager les voyageurs" pour "toutes les fois où le service minimum n'a pas pu être respecté", s'engage le patron du réseau Transilien.

Des employés de la SNCF renseignent des voyageurs lors de la journée de grève du 1er juin 2016, à la gare Saint-Lazare, à Paris.
Des employés de la SNCF renseignent des voyageurs lors de la journée de grève du 1er juin 2016, à la gare Saint-Lazare, à Paris. (RODRIGO AVELLANEDA / ANADOLU AGENCY / AFP)
avatar
franceinfo avec AFPFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Le directeur des trains Transilien à la SNCF, Alain Krakovitch, s'est engagé, jeudi 9 juin, à "dédommager les voyageurs" pour les retards et les annulations liés à la grève des cheminots"Nous allons dédommager les voyageurs" pour "toutes les fois où le service minimum n'a pas pu être respecté", a déclaré Alain Krakovitch, avant de préciser sur son compte Twitter : 

La patron du réseau de trains de banlieue de la compagnie a fait la distinction entre les pénalités contractuelles dues au Syndicat des transports d'Ile-de-France (Stif) et les remboursements directs aux usagers. "On paie déjà plusieurs millions d'euros de pénalités au Stif" chaque année, rappelle-t-il, assurant qu'un bilan sera établi "ligne par ligne" quand la grève sera finie.

Les particuliers devront pour leur part demander des remboursements individuels, selon les modalités habituelles en cas de retard supérieur à 10 minutes ou d'annulation de leur train, précise-t-il. Ces frais alourdiront le coût global de la grève, estimé par la SNCF à "plus de 20 millions d'euros par jour" au niveau national.