DIRECT. Incendies : après le feu de forêt à Aubagne, le trafic des trains a repris dans le Sud-Est

Selon un porte-parole de la SNCF, le retour à la normale est prévu dans les prochaines heures.

Des épaisses nuées de fumée étaient visibles dans le ciel d\'Aubagne (Bouches-du-Rhône), le 19 août 2017.
Des épaisses nuées de fumée étaient visibles dans le ciel d'Aubagne (Bouches-du-Rhône), le 19 août 2017. (FREDERIC SEGURAN / CITIZENSIDE)
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Ce qu'il faut savoir

C'est la fin de la galère dans le sud-est de la France. Après les perturbations provoquées par l'incendie d'Aubagne (Bouches-du-Rhône), le trafic a repris en début d'après-midi, dimanche 20 août. Selon un porte-parole de la SNCF, le retour à la normale est prévu dans les prochaines heures.

Une nuit infernale. Plusieurs liaisons ont été interrompues dans le sud-est de la France cause d'un feu de forêt qui a ravagé 240 hectares près d'Aubagne (Bouches-du-Rhône). La ligne TGV Paris-Nice a été coupée dans les deux sens.

Plus de 2 000 personnes bloquées dans les gares et les trains. Environ 2 300 passagers ont été contraints de dormir à bord des trains ou sur des lits de camp installés dans les gares, tandis que les pompiers sont parvenus à "fixer" l'incendie. Prés de 300 cheminots ont été mobilisés dans la nuit pour assurer l'accompagnement des voyageurs.

Un "remboursement exceptionnel" promis. La SNCF a annoncé qu'"à titre tout à fait exceptionnel", "l'ensemble des voyageurs sera remboursé", bien qu'il s'agisse "d'un incident dont elle n'est pas responsable". Ces indemnisations concernent "plus de 20 000 personnes".

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #INCENDIES

16h00 : Les démineurs sont en train d'intervenir à la gare Saint-Charles de Marseille pour inspecter un bagage abandonné. La gare a été évacuée vers 15h30. Une intervention qui tombe mal car la gare est extrêmement fréquentée cet après-midi après les gros retards dus à l'incendie d'Aubagne.

15h48 : La SNCF annonce "un remboursement exceptionnel" après une interruption "de plus de 15 heures" du trafic ferroviaire dans le Sud-Est, en raison d'un incendie qui a ravagé quelque 240 hectares à Aubagne (Bouches-du-Rhône). "L'ensemble des voyageurs sera remboursé", bien qu'il s'agisse "d'un incident dont elle n'est pas responsable". Selon un porte-parole de la SNCF interrogé par franceinfo, ces indemnisations concernent "plus de 20 000 personnes".

14h11 : Il va falloir se montrer patient. Le trafic des trains sur la ligne Marseille-Nice a repris progressivement depuis 10h30 et devrait revenir à la normale dans les prochaines heures, a expliqué un porte-parole de la SNCF à franceinfo.

11h00 : Mais la reprise effective du trafic n'est pas pour tout de suite. Les techniciens de la SNCF doivent désormais faire une reconnaissance à pied des voies pour s'assurer que l'incendie n'a causé aucune dégradation.

10h59 : Les pompiers des Bouches-du-Rhône viennent de donner l'autorisation à la SNCF de reprendre le trafic dans le Sud-Est, entre Marseille et Cassis, annonce un porte-parole de la SNCF sur franceinfo.

10h00 : Le trafic est toujours interrompu ce matin, a annoncé à franceinfo un porte-parole de la SNCF. La compagnie ferroviaire recommande aux voyageurs devant emprunter des trains de reporter leur voyage.

09h59 : Environ 2 300 passagers ont dormi dans des trains, dans différentes gares, à cause de l'arrêt du trafic après un feu de forêt qui a ravagé 240 hectares, près d'Aubagne.

10h47 : "On a vraiment passé une nuit terrible." Amelle raconte à franceinfo sa mésaventure : cette nuit, elle est restée bloquée, avec ses deux enfants, dans un train à la gare Saint-Charles de Marseille, en raison de l'incendie d'Aubagne. "Je n'ai pas dormi en fait, j'ai fait une nuit blanche, poursuit-elle. Les lumières sont très fortes dans le train, les conditions ne se prêtent pas à ce qu'on puisse dormir. Il y a eu une flopée de petits jeunes qui est rentrée dans le train, on a fait la police nous-mêmes. Il y a même une dame qui s'est fait voler un bagage", précise-t-elle.