Accident de Brétigny : un rapport accable la sécurité de la SNCF

Deux ans et demi après la catastrophe ferroviaire de Brétigny qui avait fait sept morts, le 12 juillet 2013 à Brétigny-sur-Orge (Essonne), un rapport met en avant les défaillances de la maintenance des voies de la SNCF.

Voir la vidéo
France 3
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Un an après l'accident de Brétigny-sur-Orge (Essonne), les premiers rapports révélaient que l'accident était dû au basculement d'une éclisse, une agrafe métallique qui relie deux rails. Lors de leur inspection, les agents SNCF n'avaient pas détecté que la pièce était défectueuse. La dernière expertise révélée aujourd'hui va plus loin encore. La veille de l'accident, un bilan technique soulignait "des gros soucis à Brétigny où il était nécessaire que le Directeur d'Unité technique intervienne afin de redresser la barre".

Des responsabilités individuelles

"Tout le monde le savait, s'insurge Me Gérard Chemla, avocat de l'association des victimes de l'accident. Les délégués du personnel du Comité central d'entreprise ont, la veille de l'accident, tiré la sonnette d'alarme sur la situation à Brétigny". À la lumière de ce nouveau rapport, les familles des victimes veulent que la justice détermine des responsabilités individuelles.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vue du train qui a déraillé à Bretigny-sur-Orge (Essonne), le 13 juillet 2013. 
Vue du train qui a déraillé à Bretigny-sur-Orge (Essonne), le 13 juillet 2013.  ( MAXPPP)